CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine RANGER
Speed & violence [ 2016 ]
CD Album (Durée : 36)
Style : Speed metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.spinefarmrecords.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/rangerheavymetal https://rangerheavymetal.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 novembre 2016 - Chroniqueur : Eniok
 

Formé en 2009, Ranger est un groupe de speed metal finlandais ayant sorti ses premiers Eps qu'en 2013 et 2014. Ils ont su piquer la curiosité des amateurs de speed parce que la scène ne semble pas très foisonnante, du moins ce n'est pas si évident de trouver des groupes récents qui proposent ce style de speed, à l'ancienne. En découle en 2015 la sortie d'un premier opus s'intitulant Where Evil Dwells. Très bien accueilli par la critique, il inscrit le groupe parmi les plus prometteurs dans ce style aux côtés de leurs compatriotes de chez Speedtrap. De plus, ce premier album est distribué par le label Spinefarm Records, un bon gros label donc. Et donc cette année, en décembre, sort le second opus de Ranger : Speed & Violence.

Si l'on se penche sur l'artwork, on remarque qu'il se veut très cliché et très old school. Tout comme le groupe Iron Curtain (les artworks sont similaires ça m'a fait penser au combo espagnol), on retrouve tous les éléments pour faire une pochette de Exciter ou autres : tout d'abord, le cuir : les mitaines, la veste. Puis les muscles, parce que c'est violent et agressif (pas huilés par contre...), le couteau sanglant car la musique sera tranchante ! Et on n'oublie pas la police du groupe, qui est très année 80' et surtout le titre de l'album, qui dégouline de sang dessiné façon artisanale de vieux groupes sans trop de moyens. Je crois qu'on a compris que le groupe va nous sortir une musique old school. Tant mieux c'est que qui avait plu lors de leurs précédentes sorties !

L'album commence donc par une intro de cinquante secondes pas vraiment utile, puis le morceau éponyme arrive. Et c'est la bourrasque ! Que dis-je, l'ouragan ! Comme on pouvait imaginer ça joue vite, le plus possible. Rassurez-vous, ce n'est pas juste de la vitesse impulsive, il y a en effet beaucoup de riffs, de soli très accrocheurs ! Notamment celui de « Lethal Force » qui, en plus d'aller le plus vite possible essaye d'être le plus aigu possible ! Et ça marche, on a envie de hurler avec le chanteur, de remuer dans la fosse! (chambre ici en l’occurrence). Parler de pogo n'est pas anodin. En effet, les compos sonnent parfois thrash metal ! Je prends par exemple le morceau « Satanic Panic » qui démarre plutôt lentement puis s'accélère jusqu'à être, tel un rouleau compresseur, bien énervé et dévastateur (le solo aigu de guitare qui part à 300 km/h!). Tant qu'on parle de thrash, ce côté est aussi renforcé par la voix suraiguë et éraillée de Dimi Pontiac, qui officie également dans un excellent groupe de thrash/crossover appelé Foreseen.

Par contre j'ai constaté que les morceaux sont généralement plus courts que sur le précédent album. Peut-être afin d'éviter les longueurs mais j'aurais bien aimé un autre morceau comme « Where Evil Dwells » qui durait 10 minutes tellement épiques ! Un morceau plus long aurait peut-être mieux cassé cette homogénéité et ça aurait été un petit plus. Afin d'éviter d'être trop imbuvable, le groupe a prévu une piste calme comme un interlude, « Evil Barrier », la piste 7 qui nous permet de reprendre notre souffle pour repartir à 200 km/h sans ruiner la cadence de l'album.

C'est donc un album de grande qualité que nous sert Ranger cette année encore et raviront les passionnés de speed rétro, bien qu'il ne soit ni novateur, ni très original.

Points positifs :
- Album pas trop long donc on ne s'ennuie pas une seconde.
- Rend très bien hommage au speed metal et au heavy des années 80'
- Excellente production.

Points négatifs :
- Pas très original, c'est sûr.
- Il manque un morceau long qui nous laisse finir l'album en beauté.
- Muscle pas huilé.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top