CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine CHURCH OF DISGUST
Veneration of Filth [ 2016 ]
CD Album (Durée : 41.31)
Style : Death old school
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.memento-mori.es/
Contact groupe : https://www.facebook.com/churchofdisgust/ https://churchofdisgust.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 novembre 2016 - Chroniqueur : Jermz.Tral
 

Ne vous fiez pas à l’introduction sirupeuse et mélancolique du premier morceau, interprétée au piano, ce qui suit n’a musicalement rien à voir. Church of Disgust nous vient du Texas, vaste territoire dont les populations les plus reculées ont inspirées le film massacre à la tronçonneuse. Cette formation n’est pas très recommandable, et sa musique est loin d’inspirer le bronzage, les fringues tendances et les soirées cocktails. Il est plutôt ici question de bière chaude, de cabanons humides, de chaines rouillées et de sang séché!

Musicalement, si Autopsy, Carcass et Obituary sont vos groupes de chevet, alors ça va, vous allez être en terrain familier. Avec son gros côté vieux death US, la formation barbare démontre également que ses membres ont traîné l’oreille du côté de la scène old school suédoise. L’album tape dans le gras, autant dans le son des guitares que dans le chant. La basse ronfle comme un gros matou asthmatique et chaque coup de cymbale fait l’effet d’un tesson de bouteille directement planté dans l’oreille! Les solos de guitare en mode « je m’en fiche de l’harmonie, je bazarde mes chromatismes et mes coups de vibrato » collent vraiment à l’état d’esprit développé par le groupe.

Pendant plus de 40 minutes, l’abcès ne désenfle pas, bien au contraire, il se gorge de fluide purulent. Les rythmes punkos patauds se couplent à ce sens du riff bien brutal et basique qui fait la joie de tous les collectionneurs de patches pour veste en jean ! Church of Disgust ne fait pas dans la dentelle, les gars ne sont pas là pour ménager vos petits tympans, ça suinte la saleté de tous les côtés. De ce fait, c’est bien bon de se payer une tranche putride de Veneration of Filth.
Cependant, le quartette possède les qualités de ses défauts, a trop vouloir rester roots, intègre, ce qui est une attitude louable, le disque qu’ils ont composé manque de panache. Il propose tout au long des 10 titres une musique qui ne possède pas réellement de pic d’intensité et aucun titre ne se démarque franchement du reste. Même les introductions sur quelques tracks, très glauques, ne relancent pas forcément la machine.

Veneration of Filth reste tout de même un bon album qui contient un dosage efficace des ingrédients propre au style, même s’il manque ce petit plus qui aurait pu en faire un gros truc. L’ambiance est bien là, c’est gras, malsain, tout ce qu’il faut. On a plaisir à l’écouter et à remuer sa tête chevelue sur la bonne riffaille basique que le groupe nous propose. Tous à vos pèles et rendez-vous au cimetière !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR