CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KYTERION
Inferno i [ 2016 ]
CD Album (Durée : 29.30)
Style : Black metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.subsoundrecords.it/
Contact groupe : http://www.kyterion.it/ https://kyterion.bandcamp.com/album/inferno-i
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 06 décembre 2016 - Chroniqueur : Eniok
 

Parlons d'un jeune groupe formé en 2015. Ils sont italiens, ils font du black metal et leur premier album est sorti en juin dernier et il s'appelle Inferno I.
Commençons par décrire les membres du groupe, ça va être rapide car... ils sont tous anonymes... A la façon d'Mgla, Les membres de Kyterion cachent leur visage sur scène et ne donne pas leur vrai nom. La pochette n'est pas spécialement belle, elle est assez brouillon vue comme ça, beaucoup d'éléments sur cet artwork. Il y a des démons, une statue (peut-être), des gens en tout petit, des montagnes. Bref tout reste dans les tons bleus. Ce n'est pas la couleur des enfers mais Kyterion va nous y plonger quand même !
Après une courte intro où l'on entend des gens crier, le groupe nous présente sont black metal très lourd, avec une ambiance violente à la Septicflesh ou à la Fleshgod Apocalyspe. En moins death et en plus black. Cependant, il y a une présence d'influences death quand les compos et dans le chant à certain moment. Les compos justement, sonnent comme une descente aux enfers. Les riffs se répètent au sein de chaque morceau donnant le rythme ainsi que le côté « Empire Romain ». En effet, c'est grandiose à l'image d'une Italie forte et influente. Cependant, il n'en est rien. On pourrait dire que la musique a ce côté impérial, un peu une nouvelle fois comme Fleshgod Apocalypse (italiens eux aussi) et parfois médiéval, mais les textes sont inspirés de la littérature et de l'histoire de l'Italie au XIIIème siècle. Donc pas d'Empire Romain surpuissant, ni même de Renaissance Italienne, qui ne se passera en gros que dans une siècle. Le XIIIème siècle c'est plutôt le déclin de l'Empire Italien, mais cette déclinaison peut être interprétée par cette descente aux enfers que l'on ressent au fil des compos. Une autre particularité de Kyterion c'est qu'ils ne chantent pas vraiment italien. En fait c'est plus un italien vernaculaire. En gros une langue vernaculaire c'est une sorte de dialecte, ici c'est du vieux italien du Moyen-Âge. Par contre je ne sais pas laquelle exactement.

Ensuite concernant la musique, les compos se renouvellent assez même si on reste dans le même ton tout le long de l'album. Il y a bien une interlude de cinquante secondes au milieu mais l'album reste très court : une petite demie-heure. C'est dommage parce que ce qu'on en entend est vraiment bon. La production ne fait pas très « trve black » mais plutôt black moderne, donc elle est efficace et pas trop lisse mais peut-être que pour plus d'intensité et de réalisme on aurait préféré une production plus sale. Aussi concernant le chanteur, son chant est très travaillé, il est loin d'être monotone, parfois il est aigu, parfois le chant est juste black normal et parfois assez death metal (le début du morceau « Gerione » fait très death metal).

Points positifs :
- Ambiances travaillées, concept intéressant d'autant plus que c'est chanté dans la langue de l'époque.
- Compos sympas, on ne s'ennuie pas et le chant est très puissant.
- Le mystère autour du groupe : on ne les connais pas, on ne sait pas d'où ils sortent, c'est toujours un plus pour l'image.
- La production est quand même bien efficace....

Points négatifs :
- ...mais aurait pu être plus crasseuse, moyenâgeuse, dans un soucis de réalisme. Ca dépend de nos goûts personnels.
- Album trop court, l'avantage c'est que ça ne lasse pas mais on aurait bien repris 10 minutes de plus.
- L'artwork n'est pas forcément très beau, bien qu'il soit original. Représenter les enfers en bleu et non en rouge reste intéressant.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR