CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine STARSET
Vessels [ 2017 ]
CD Album (Durée : 69.21)
Style : Electro rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://razorandtie.com/home/
Contact groupe : http://www.starsetonline.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 28 décembre 2016 - Chroniqueur : Fred.Photography
 

2 ans après « transmissions », le groupe américain Starset va sortir son deuxième album en ce début d’année 2017. C’est donc à un deuxième voyage intersidéral que nous invite Dustin Bates et sa bande. Un voyage où électronique et gros sons se côtoient dans la plus pure tradition du rock américain, le genre qui ravira les fans de Linkin Park et 30 seconds to Mars.

Oui, du gros rock bien calibré pour la radio… Et là, je te vois déjà en train de grommeler, petit amateur de black et de death « …, mais, mais, mais c’est de la m…. », toi qui écoute le dernier Sepultura en boucle et qui ne peut pas s’empêcher de faire couler sa petite larmichette chaque fois qu’il entend les premières notes de « Spiritual Healing » parce que c’est l’album qui lui a fait découvrir le monde des musiques extrêmes, oui et bien… cet album n’est sûrement pas fait pour toi. Par contre, si tu ne sais pas quoi offrir à ta petite sœur de quinze, celle qui t’a saoulé pour aller voir « Suicide Squad » parce qu’il y a Jared Leto qui joue dedans et qu’elle essaye de te faire écouter Three Days grace, parce qu’ils sont trop cool, et bien voilà le cadeau idéal : « Vessels », le nouvel opus de Starset.

Très influencé par la science fiction et cinéma (Dustin Bates ne cache pas son admiration pour le genre), la musique de Starset continue dans cette lignée sur cet album et on ne change pas une équipe qui gagne, le line-up restant le même. on retrouve aussi Rob Graves à la production (Halestorm,Red) qui fait un travail plus qu’honorable sur les différents arrangements tant électroniques que Symphonique. Ce qu’on notera, en revanche, est l’abandon des multiples intro/outro présent sur le premier album qui, si il apportait un cachet Bande Originale aux compositions, avaient tendance à alourdir l’ensemble et cassé le rythme entre les titres, mais qui donnait paradoxalement à Starset ce petit truc en plus qui leur permettait de sortir du lot.

Beaucoup de balade/morceaux au tempo lent sur « Vessels », mais heureusement le groupe appuye parfois sur la touche tempo patate pour un résultat convaincant et accrocheur. « Monsters », premier single de l’album, est assez représentatif de ces quelques morceaux pêchu qui risque de faire leur petit effet en live et de cartonner sur les radios rock américaines. Il y a bien deux ou trois autres titres qui risquent de vous faire remuer légèrement la tête, mais le reste manque cruellement de peps. Enfin, c’est un avis personnel. Si vous êtes amateur de Red, Skillet, Breaking Benjamin et compagnie, vous allez y trouver votre compte.

Pour la petite histoire, le groupe se déclare porte parole de la Starset society et à pour but de développer et promouvoir leurs idées et dont le but est de diffuser les connaissances scientifiques au travers de différent média, dont la sortie d’un comics dans le courant de l‘année. Difficile de savoir si la société est réelle ou que son créateur est juste un alter ego de Dustin Bates, mais tout cela semble être plutôt du ressort du gloupi-boulga pseudo-scientifique, voir conspirationniste dont sont friand les habitants de cet étrange pays de l’autre côté de l’Atlantique.

Personnellement, je n’accroche pas particulièrement sur cet album et à ce que fait Starset en général, mais je ne suis clairement pas la cible, voilà tout. Autrement, un album pas désagréable non plus qui saura sûrement trouver son public.

Line-up :
Dustin Bates – Chant, clavier, guitare
Ron DeChant – basse, clavier
Brock Richards – guitare, backing vocals
Adam Gilbert – batterie

Tracklist :
1. "The Order" 1:06
2. "Satellite" 3:59
3. "Frequency" 4:41
4. "Die For You" 5:17
5. "Ricochet" 5:10
6. "Starlight" 4:46
7. "Into the Unknown" 4:30
8. "Gravity of You" 4:46
9. "Back to the Earth" 4:13
10. "Last to Fall" 5:03
11. "Bringing It Down" 5:48
12. "Unbecoming" 4:10
13. "Monster You Made Me" 4:16
14. "Telepathic" 4:42
15. "Everglow" 7:54





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
STARSET - Transmissions

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top