CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine HELHEIM
Landawarijar [ 2017 ]
CD Album (Durée : 55)
Style : Black metal viking
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.darkessencerecords.no/
Contact groupe : https://www.facebook.com/helheimnorway https://helheim.bandcamp.com/
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 30 décembre 2016 - Chroniqueur : Eniok
 

Je vous avoue que je ne connais pas du tout Helheim, je ne peux donc pas comparer leur nouvel album qui nous intéresse ici avec leurs précédentes sorties. Helheim nous présente un black metal teinté d'influences viking, car oui, Helheim est un groupe Norvégien. Cependant, ce petit mélange a un goût d'expérimentation. Passons sur la pochette qui a son charme mais qui n'est pas spécialement belle.

Le premier point fort du groupe, c'est son chant clair. Autant le chant éraillé black est assez classique autant le clair a un petit côté solennel qui le rend très beau et très accrocheur. Un chant pagan en fait. La musique quant à elle est plutôt glaciale, sans être trop agressive. Bien que les morceaux soient longs, les riffs restent prenants (celui du morceau éponyme au début!) et les soli de guitare viennent apporter les différents changements de rythme. Ces soli sont d'ailleurs bien inspirés et apportent une dimension nostalgique à la musique (la piste 3 par exemple). D'ailleurs, le groupe insiste beaucoup dans les paroles sur le fait que les scandinaves doivent garder leur patrimoine, leur culture nordique, et mettent bien en valeur le fait que eux, ils ne veulent pas tomber dans les clichés vikings un peu « Disneyland » que beaucoup de groupes de folk utilisent. Et on peut comprendre que pour Helheim, c'est comme si on blasphémait leur héritage. Au moins, le groupe ne part pas en croisade contre les autres, disons qu'il met plutôt l'accent sur les compos, les textes et le petit côté folklorique en faisant une musique qui se rapprocherait pour eux, du metal viking. Sans tomber dans le folk ambiant que peut être Wardruna, bien que leur vision de leur héritage nordique soit similaire, la musique de Helheim reste « metal ».

De plus, chez Helheim, comme les morceaux durent, il y a beaucoup de longs passages atmosphériques, avec des chœurs, des instruments acoustiques, tout ça sublime la musique. On voyagerait presque au fin fond des forêts nordiques, dans le froid scandinave, mais on se sent en sécurité, malgré les blasts black, on reste dans une musique rassurante, ce ne sont pas des vikings qui partent tuer, là on visite leur territoire, invité par Helheim.
Helheim nous sort donc un très bon album. Bien qu'il dure 1 heure et que les morceaux durent entre 6 et 9 minutes, on se laisse bercer par leur univers. C'est donc une très agréable découverte.

Points positifs :

- La démarche de nous présenter un black viking pure, dans leur tradition, avec leur héritage culturel.
- Des riffs parfois entêtant et des soli prenants.
- Chant black très classique mais le chant pagan est magnifique, créant un beau contraste.
- Des atmosphères apaisantes lorsque les morceaux durent.
- Bonne prod assurée par Bjornar E. Nilsen (Black Hole Generator).

Points négatifs :

- Peut-être un peu long si vous n'accrochez pas le genre.
- J'aurais bien voulu entendre plus d'instruments folkloriques, ou les mettre un peu plus en avant.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
HELHEIM - The journeys and the experiences of death HELHEIM - Kaoskult HELHEIM - Heidindomr ok motgangr HELHEIM - RaunijaR HELHEIM - Rignir

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR