CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SORROWFUL LAND
Of ruins... [ 2016 ]
CD Album (Durée : 49.17)
Style : Doom/death metal gothique
Informations :L'album est disponible en écoute intégrale sur la chaîne Youtube du label Solitude Productions.
Interview :
Contact label : https://solitude-prod.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/sorrowfulland/ https://sorrowfulland.bandcamp.com/releases
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 janvier 2017 - Chroniqueur : Eniok
 

Sorrowful Land est un one man band ukrainien de doom/death qui sort son premier album en cette fin d'année 2016. Avec un nom de groupe pareil, vous ne vous attendez pas à une musique très enjouée qui pourrait correspondre aux fêtes etc... Non, il n'en est rien, Sorrowful Land respire la froideur.

L'artwork n'étant pas tellement extraordinaire, la typographie est, quant à elle, plus recherchée, bien que non originale. Elle a ces formes sinueuses propres au doom metal, évoquant la tristesse, la mélancolie, le regret etc...
Musicalement, Sorrowful Land se rapproche d'un My Dying Bride, alternant entre doom/death avec growl grave, à du doom/gothique à chant clair (pas non plus aigu). De plus, le chant s'adapte et le growl se rapproche du scream (ou growl un peu forcé je trouve) lorsque la mélodie s'envole, avec des légèretés aiguës, des riffs de guitare poignants. Mais... malgré tout, rien ne se démarque vraiment et on se lasse un peu au bout d'un moment. Ça manque d'originalité et surtout de surprise. Il faut savoir que Max Molodtsov fait également partie d'un groupe doom/gothique pour le coup qui s'appelle Edenian où là aussi, il composait tout. Cependant, en ce qui concerne son album solo, on sent qu'il cherche un peu sa patte artistique dans le doom/death (ou doom un peu plus extrême). Car, autant ses mélodies sont très touchantes (ça me rend presque triste pour lui, ça ne décolle jamais, c'est toujours empli de chagrin), autant les passages atmosphériques paraissent beaucoup trop long. Non pas que ça soit désagréable, ça reste en rapport avec le thème de l'album, mais j'ai l'impression d'écouter qu'un seul et même morceau.
Après, il faut être indulgent, j'ai envie de le comparer aux autres sorties du moment de son label Solitude Productions, que je chronique également, mais, tout comme Self-Hatred, c'est son premier album et c'est pas évident de se comparer à Doomed ou à Revelations Of Rain. Son principal problème est donc sa linéarité mais Max Molodtsov a, je pense, suffisamment d'expérience (notamment dans le gothique avec Edenian mais aussi un peu dans le death mélodique avec Ancestral Damnation) pour nous proposer par la suite un futur album avec ces diverses influences afin de nous refaire voyager dans son univers dépressif tout en y ajoutant un quelque chose en plus qui le démarquera des autres. Ou alors, mettre sa voix un peu plus en avant dans le mixage afin d'amplifier son growl, à la façon d'Eye Of Solitude, pour insister sur le côté « désespéré ». D'ailleurs l'utilisation de clavier fait son petit effet, les nappes apportant un voile de nostalgie dans ses compos.

Le premier album de Sorrowful Land n'est donc pas exempt de défauts mais reste bien prometteur pour un premier opus. Puis, son manque d'originalité ne nous empêche pas de passer un bon moment (dans le sens où c'est agréable, bien que ça soit triste). Un album qui plaira quand même aux fans de ce style et à ceux de funeral doom.

Points positifs :
- Le contraste du chant guttural et du chant clair. Le growl étant bien puissant, même s'il aurait peut-être dû être plus mixé afin de le mettre en avant.
- Sorrowful Land se veut triste, eh bien la musique est vraiment triste. Pas une once d'espoir ici.
- Les nappes de synthé rendent bien.

Points négatifs :
- Le manque d'originalité.
- La sur-lenteur des morceaux, ça traîne parfois trop et on peut se lasser.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top