CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine KLONE
Unplugged [ 2017 ]
CD Album (Durée : 49.27)
Style : Unplugged
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://verycords.com
Contact groupe : http://klonosphere.com/klone https://www.reverbnation.com/kloneofficialpage
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 08 février 2017 - Chroniqueur : Chart
 

Après 6 albums et un EP depuis 2003, les français de KLONE nous arrivent aujourd'hui avec un nouvel album acoustique. Habituellement ce groupe évolue en électrique dans un style particulièrement intéressant. Le groupe a eu l'opportunité d'ouvrir pour des combos tels que GOJIRA, KING'S X, ORPHANED LAND, DEVIN TOWNSEND... Si d'habitude le groupe se rapproche de formations telles que TOOL ou PORCUPINE TREE avec une touche de OPETH, il fallait faire évoluer le style lorsqu'on leur a proposé d'ouvrir pour ANNEKE VAN GIERBERGEN. KLONE a donc rangé ses guitares électriques pour sortir les acoustiques. Ils invitent pour l'occasion Armelle DOUSSET pour enrichir leurs sonorités d'accordéons, claviers et percussions. Cet « unplugged » est enregistré live au Théâtre de la Coupe d'Or de Rochefort et enrichi de deux morceaux enregistrés en studio dont la reprise de DEPECHE MODE, « People Are People ».

Même si ce disque a été enregistré live, la production est telle que cela ne se ressent absolument pas sur le résultat final. Cela signifie simplement que le résultat est tout à fait à la hauteur d'un album réalisé en studio. Mais cela n'a rien de surprenant étant donné les techniques d'enregistrement actuelles. Cela démontre aussi le niveau musical du groupe aussi à l'aise dans cet exercice que dans celui électrique que KLONE pratique depuis 2003. Cela permet aussi de garder une certaine fraîcheur dans l'écoute, comme lors d'une très bonne représentation, avec un son parfait.

Le choix du groupe s'est resserré sur les deux derniers albums, « The Dreamer's Highway » (2012) et « Here Comes The Sun » (2015). L'écoute débute par « Immersion » qui avec son petit arpège vous met directement dans le bain. Cela fonctionne dès ces premières notes à la perfection. On entre dans l'ambiance par la grande porte. Le chant de Yann LIGNER colle parfaitement à l'exercice. Sa voix claire légèrement éraillée dégage son lot d'émotions comme il se doit. « Grim Dance » alourdit très légèrement l'ambiance d'une manière positive avec ses percussions. On laisse les arpèges pour des accords plaqués ce qui donne toute la puissance à ce titre. On retrouve l'ambiance des très bons unplugged enregistrés à l'époque sur MTV. Je pense notamment à celui de ALICE IN CHAINS qui avait tout du grandiose malgré l'état de fatigue avancée de son chanteur Layne STALEY. On arrive très vite à la reprise de « People Are People » de DEPECHE MODE. Il est plutôt étonnant de la trouver si rapidement sur ce disque mais il n'y a pas vraiment de règle en ce qui concerne les reprises et leur placement sur les albums. En tout cas, le résultat est probant. Nous sommes assez loin de l'original et relativement proche de la version qu'en avait enregistré A PERFECT CIRCLE pour l'album « Emotive » en 2004. Il faut dire qu'il y a aussi un parallèle à faire avec la voix de Maynard James KEENAN et celle de de Yann LIGIER de KLONE. De toute manière ce ne sont pas les bonnes choses qui manquent sur ce disque comme en témoignent « The Silent Fields Of Slaves », « Nebulous » ou encore « Gone Up In Flames ». « Into The Void » ne manque pas non plus de puissance malgré un son épuré comme il se doit. On rejoint un son qualifié à l'époque de grunge. Il y a un peu de ça dans ce titre. On continue tranquillement cette écoute avec « Fog » mais aussi « Come Undone » qui a quelque chose à la limite de la country d'un certain point de vue dans ses mélodies. Et on termine enfin cette écoute par deux très bon titres « Rocket Smoke » et le très prenant « Summertime ».

KLONE réussit son pari. En nous présentant ses titres dans leur plus simple appareil, un groupe prend forcément des risques. Mais le jeu en vaut parfois la chandelle. Ici, la réussite est totale.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
KLONE - Duplicate KLONE - Duplicate KLONE - All Seeing Eye KLONE - Black Days KLONE - The eye of needle KLONE - The dreamer's hideaway KLONE - Here comes the sun

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR