CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MOTHER'S CAKE
No Rhyme No Reason [ 2017 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 55.29 - Style : Rock
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://
Contact groupe : http://motherscake.com http://motherscake.bandcamp.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 février 2017 - Chroniqueur : Chart
 

Le trio autrichien se forme en 2008. Il ne faut parfois pas plus de trois personnes pour former un bon groupe de rock. NIRVANA ou MUSE l'ont largement prouvé en leur temps. Le groupe sort aujourd'hui son troisième album studio depuis 2012. Mais il faut souligner le fait que MOTHER'S CAKE s'est aussi fait remarquer avec pas moins de 5 singles, un EP et un live. Il faut déjà avoir une certaines reconnaissance publique pour se permettre de sortir une telle série de singles en si peu de temps. « No Rhyme No Resason » fait aujourd'hui sa sortie sur le marché après une tournée européenne en compagnie de WOLFMOTHER.

On rentre dans cet album avec le titre « No Rhyme Or Reason » qui pose les bases d'un rock énergique et retro à la fois. On sent que déjà quelques aspects venus du rock psychédélique vont venir perturber gentiment cet ensemble. Il faut compter sur une rythmique assurée par la basse et la batterie tandis que la guitare vient de temps à autre poser quelques mélodies saturées. « H8 » flirte avec quelques éléments du passé d'un certain MUSE. Cela se sent en particulier sur cette voix haut perchée. Pendant ce temps la basse saturée continue d'appuyer la rythmique. La fin du titre est quant à elle totalement psychédélique avec ses sons venus d'un autre monde. Il est intéressant de mélanger ces ambiances si éloignées comme seul le rock a toujours su le faire. « Black Roses » nous présente des aspects plus lourds du groupe sur un tempo bien bas. Mais cela n'empêche pas à ce titre de dégager une certaine puissance mais surtout une ambiance profonde. « Now Or Never » vient ensuite redynamiser l'ensemble à grands coups de riffs très rock. Une tendance qui se confirme bien entendu avec la suite et notamment « Big Girls » et la batterie endiablée de « The Sun ». « Streetje Man » commence comme un morceau traditionnel avec un riff saturé que bientôt rejoignent la basse puis la batterie. Il y a un peu de LED ZEEPELIN dans cette façon de poser une sorte de blues un peu trop dur pour rester un simple blues. Au bout de 4 minutes le morceau prend un virage en partant dans une ambiance à nouveau psychédélique digne des années 70 et ses expérimentations pas toujours faciles à comprendre. Vers 7 minutes, on reprend le fil avec une ligne de basse impressionnante et franchement funky. Pour une fin explosive, voici une belle démonstration. On reprend tranquillement les choses où on les avait laissées avec « The Killer » avant que « The Enemy » ne reviennent explorer des horizons nouveaux. Ce titre se fait plus mélodieux avec des lignes de basse encore très funky et des ambiances encore une fois assez proches d'un MUSE. Cela semble être l'idée de cette fin de disque avec « Hide & Seek » qui reste sur cette même trajectoire. « Isolation » vient enfin conclure cet ensemble sur une note qui mélange à la fois rock et funk psychédélique dans un esprit singulier.

MOTHER'S CAKE ne manque ni d'énergie ni de créativité. Ce disque remet au goût du jour des sonorités venues d'une autre époque. L'identité de ce groupe est forte et cela n'a rien d'étonnant qu'en si peu de temps MOTHER'S CAKE ait pu s'imposer dans son pays comme une valeur montante du rock moderne.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut