CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


POKERFACE
Game on [ 2017 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 40 - Style : Thrash Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.m-o-music.com/site-metal/
Contact groupe : https://www.facebook.com/pfacegroup/ https://pokerfacerus.bandcamp.com/album/game-on-preview
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 25 mars 2017 - Chroniqueur : Eniok
 

Amateur de metal et de jeu d'argent, je vous présente « Game On », le nouvel album de Pokerface ! Alors quel est ce groupe ? Pokerface est une formation Russe créée en 2013. Ils officient dans le thrash metal. Cet album a un concept, qui tourne autour des jeux d'argent justement. En fait, il traite des problèmes d'addiction liés aux jeux du casino, sous forme de métaphores ; les jeux sont créés par des démons qui cherchent à manipuler le protagoniste. De ce fait, l'album détaille les ressentis du héro, ses peurs, ses souffrances mais aussi sa dépendance et son avidité.

L'artwork représente une femme nue, avec les yeux rouge et noir. Elle est attachée à une roue comme l'instrument de torture du Moyen-Âge. Mais cette roue est en fait une roulette de casino. En arrière-plan, il y a des formes démoniaques fantomatiques. Cela représente bien le concept de l'album : la femme est prisonnière (et torturée) de sa dépendance et de son avarice. Elle est possédée par ces démons, d'où la couleur de ses yeux. De plus, elle est représentée nue, métaphore de sa perte d'argent, elle est dépouillée de ses biens. Elle est « mise à nue ». Un artwork très travaillé qui est intéressant à étudier.

Mais passons à la musique ! Autant dire de suite que l'originalité, ça ne concerne que le concept. En effet, on est dans du thrash classique, très propre, mais qui n'apporte rien de novateur. Voilà, vous voulez un défaut ? C'était ça. Et même si les premières pistes peuvent vous sembler un peu « banales », c'est vers le milieu de l'album que ça devient intéressant ! Surtout concernant les solos sur « Straight Flush » et sur « Creepy Guests ». Le chant est aussi de très bonne qualité ! Assuré par une femme (Alexandra Orlova aka Lady Owl), je le précise que c'est du chant féminin car à priori, le groupe base toute sa com' dessus (les tags sur le bandcamp par exemple...), ce chant donc, est assez polyvalent, aussi bien growlé (parfois un peu à la manière de Witches) que hurlé. Et autant dire que la jeune demoiselle a du coffre, sur plusieurs pistes, elle nous sort des screams surpuissant. Par exemple sur « Creepy Guests » mais aussi sur « Bow ! Run ! Scream ! » (c'est le cas de le dire!). Sinon, la prod est bien propre, pas trop lisse non plus mais on distingue correctement tous les instruments. Ce qui est plutôt important dans le thrash, ce qui compte c'est que ça soit bien efficace et groovy, et c'est le cas !

L'album n'est pas très long (40 minutes) mais ça manque peut-être d'une track un peu plus lente ou avec un tempo un peu différent pour laisser l'auditeur respirer. En live ça doit être super, je dis pas, mais une p'tite interlude, on ne l'aurait pas volé ! Mais malgré tout, l'album se conclut bien sur un morceau plus heavy avec du chant clair et un rythme bien accrocheur.

Pokerface ne bluffe pas ! Leur album, très efficace, vous donnera envie de bouger ! Malgré quelques petits défauts, vous trouverez chez « Game On » du thrash de qualité qui fera parfaitement l'affaire si vous êtes en manque de groupes underground !

Points positifs :
- Un album efficace !
- Une chanteuse qui gère bien le chant, et des solos intéressants.
- Un concept original, illustré par un bel artwork.

Points négatifs :
- C'est efficace certes, mais il n'y a pas vraiment de patte artistique. Après le groupe n'a que 4 ans c'est encore jeune.
- Ca manque d'un morceau avec un tempo un peu différent.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut