Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine RAPTOR KING - Dinocalypse [ 2017 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
MCD-EP (23.17) | Raptor metal
Informations
INTERVIEW
Contact label
Contact groupe http://raptorkingrocks.com/ https://www.facebook.com/raptorkingrocks/?fref=ts
 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 22 avril 2017
Chroniqueur : Fred.Photography

Lorsque l’on pense au roi Raptor V qui rappelons-le, a débarqué de son 740 millièmes siècle à l’an 2015 après un passage accidentel au travers d’une brèche spatio-temporelle (parfois, ça arrive !), on l’imagine sur une montagne de crânes, siégeant sur un trône de mort, au milieu de nymphettes légèrement vêtues et riant sardoniquement sur son petit doigt en mettant au point ses derniers plans machiavéliques qui lui permettraient à nouveau d’asseoir son emprise sur le monde. Car oui, un jour, il retrouvera la place qui lui est due et régnera à nouveau sur la terre. En attendant, il profite de son temps libre pour boire des coups, fumer des pét’ et, en compagnie de ses deux fidèles acolytes Nightsmoke et Don coco pour enregistrer une suite à l’Ep Dinocracy avec ce second Ep portant le nom de Dinocalypse.

Et si on pouvait classer cette première production dans le genre thrash/groove/sludge avec une certaine unité au sein des 5 morceaux qui le composait, les 3 gaillards ont décidé de passer en mode « rien à foutre du style » en partant clairement dans tous les sens et balançant aux orties toute envie de se restreindre à une étiquette. Aucun des titres ne se ressemble, on commence avec un « Dinocalypse » qui après un début symphonique part dans un trip hardcore /thrash/ metal moderne, on passe ensuite à « The witch » et avec ce titre, on part dans un univers beaucoup plus black tout en gardant un son thrash par moment. Nouveau changement d’ambiance avec « The Long Way to Rock (pom pom pom pom) qui est sûrement le morceau qui rappelle le plus le premier Ep, très groovy et qui part dans tous les sens. Le quatrième titres « Fight n’ roll » part dans un genre de black/death pour virer sur du rock’n roll en cours de route et on finit sur « Lonesome Raptor » où Raptor V se lance dans une ballade blues rock des plus mélancoliques comme si ce morceau annonçait la fin du groupe après leur combat contre l’infâme Robot Pelletor. Parce que oui, Dinocalypse raconte aussi une histoire où on voit après la fin du monde, le titanesque combat entre notre Raptor préféré et le Robot Pelletor qu’on peut apercevoir sur les très beaux artworks de cet Ep.

Si « Lonesome Raptor » semble annoncer une fin, dans les dernières secondes du titres et tel le phoenix qui renaît de ces cendres, on a comme le départ d’un autre morceau limite doom/stoner qui s’arrête brutalement au bout de 20 secondes comme un teaser façon film de Marvel. Ce moment où tu te dis que c’est fini et, oh! Surprise ! Ils on déjà prévu une suite en faite…

Ayant déjà pu chroniquer le premier Ep de Raptor King, j’avais déjà pu me rendre compte de la qualité et du potentiel du groupe et j’avais pu écrire tout le bien que je pensais de leur premier « Dinocracy » et franchement cette impression se confirme avec « Dinocalypse ». Si certains pourraient être rebutés par le mélange des genres et ont du mal avec les groupes qu’ils n’arrivent pas à étiqueter ; et bien je leur dirais que ce n’est pas une bonne raison. Déjà, pour une bonne raison, c’est que c’est super bien foutu et super efficace que ce soit en terme d’instru ou du chant, c’est maîtrisé jusqu’au bout et puis c’est surtout l’univers du groupe, complètement décalé et qui ne se prend pas du tout au sérieux, qui donne ce petit twist qui fait que Raptor King arrive à sortir du lot.

Du fun, du gros son, voilà ce que contient cette jolie galette à posséder d’urgence, et pour les avoir déjà vu en live, ça mérite largement le coup d’œil. On pourrait juste regretter que ce ne soit qu’un Ep et pas un album complet. Un jour, j’en suis sûr, on verra Raptor King en couverture des plus gros magazines Français de metal et je pourrais vous dire « Je vous l’avais dit… »

Tracklist
01 | DINOCALYPSE
02 | THE WITCH
03 | THE LONG WAY TO ROCK (POM POM POM POM POM)
04 | FIGHT'N'ROLL
05 | LONESOME RAPTOR



PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe
RAPTOR KING - Dinocracy

Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
LIONS METAL FESTIVAL [Montagny - 69] > 01-06-2019
LIONS METAL FESTIVAL [69] 01-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : Sophie
Sophie (29)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours