CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SÓLSTAFIR
Berdreyminn [ 2017 ]
CD Album (Durée : 57.23)
Style : Metal Atmosphérique
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.season-of-mist.com
Contact groupe : http://solstafir.net http://
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 19 May 2017 - Chroniqueur : Chart
 

C'est l'histoire d'un groupe islandais formé en 1995. De ce pays nous ne connaissons finalement pas grand chose à moins d'y être allé. L'Islande ne fait que très rarement parler d'elle à moins qu'un volcan ne se réveille et ne répande ses cendres sur la terre entière empêchant ainsi les avions de voler. Niveau musique, on connaît cette île principalement pour BJORK. Avec ces quelques petits préjugés, on ne risque pas d'aller loin. Pourtant ce pays a de grandes choses à nous apprendre et à nous montrer, entre ce peuple venu tout droit des vikings et attaché à sa démocratie comme personne ainsi que ses paysages somptueux sortis des romans de Jules VERNE. Entre volcans et immenses glaciers, l'Islande est un pays réellement à part. Il n'y a rien d'étonnant à ce qu'un groupe de metal venu de ces contrés nordiques ne puissent en aucun cas se ranger dans les cases du metal traditionnel. Pour son sixième album SOLSTAFIR revient avec une force époustouflante, aussi puissant qu'un Eyjafjallajokull...

Après une petite introduction façon Ennio MORRICONE, « Silfur-Refur » lance ce nouvel album sur un ton pas banal. Sur une rythmique très rock, SOLSTAFIR allie à la fois ambiance prenante et grosse énergie. La basse comme toujours appuie l'ensemble avec panache. La production est propre, totalement équilibrée. Ce premier titre vous met directement dans l'ambiance d'une façon plus que convaincante. « Otta », le précédent album sorti en 2014 avait mis la barre haute mais déjà dès ce premier titre SOLSTAFIR met la barre encore plus haute. Et la tendance ne fait que se confirmer avec « Isafold ». Les débuts du groupe et de son style inspiré par un metal plus extrême sont loin ! La rythmique batterie ne déplairait pas à un AC/DC mais ce n'est que pour mieux appuyer cette ambiance à la fois douce et puissante. Douce par cet esprit aéré des guitares et puissante par la force du chant et de la basse. Le milieu du morceau est totalement inspirant avec ce break à la PINK FLOYD à la sauce IRON MAIDEN. L'émotion devient alors indescriptible. Avec ce titre SOLSTAFIR signe l'un de ses meilleurs titres, d'une puissance et d'une profondeur incroyables. Là où « Otta » comportait encore quelques défauts mineurs, « Berdreyminn » les efface totalement en gardant sur l'album une ambiance de bout en bout égale, mais surtout majestueuse. C'est un album homogène que l'on découvre au fur et à mesure. « Hula » se fait plus posé que les premiers morceaux. On retrouve l'ambiance d'un titre plus ancien, « Fjara ». Mais le groupe a évolué depuis et ses arrangements avec. Pour faire simple, voici encore un de ces grands titres qui vous prend directement aux tripes, surtout un jour comme aujourd'hui où la pluie a fait son retour. « Naros » lui fait suite avec une ambiance tout aussi confinée. C'est le style de morceau que l'on écoute en se faisant des images mentales. Et puis ça part sur autre chose, quelque chose de plus puissant et de surtout très rock n' roll. La basse prend une importance considérable avec ce son distordu au possible. La production joue son rôle à 200% appuyant ces ambiances avec justesse. « Hvit Saeng » vous replonge dans ces émotions particulières dont ce groupe a décidément le secret. Mais quel groupe justement ! Arriver à ce niveau de maturité n'est pas donné à tout le monde. Et il est juste de reconnaître à SOLSTAFIR un statut réellement à part, dépassant de loin certaines formations évoluant dans un registre similaire mais depuis longtemps assez peu en mesure de connaître une évolution et un degré d'émotion similaire. Et les pépites ne manquent pas ! En voilà une autre, « Dyrafjordur », tout en douceur et encore une fois d'une puissance remarquable, une chose que l'on retrouve de façon un peu plus tourmentée avec « Ambatt ». On conclue enfin cette écoute avec « Bjafjall » qui laisse de côté les ambiances posées pour une nouvelle dose de rock façon islandaise, enfin plus particulièrement solstafirienne. Je sais ça n'existe pas mais ils ont droit à leur néologisme vu la singularité de leur musique.

SOLSTAFIR sort un album magistral qui fera sans doute date. Ce groupe représente un renouveau. A ne manquer sous aucun prétexte !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top