CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FIRMAM3NT
Firmam3nt [ 2017 ]
CD Album (Durée : 44.30)
Style : Post-metal
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://
Contact groupe : http://fr-fr.facebook.com/firmam3nt/ https://firmam3nt.bandcamp.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 21 mai 2017 - Chroniqueur : guiyomm
 

Firmam3nt est une jeune formation ibérique existant depuis 2013 composée de quatre musiciens évoluant dans le domaine instrumental. Pour être précis, il s'agit de post-métal. Courant à la base intéressant, qui s'est vite transformé en un vaste fourre-tout où justement tout n'est pas bon à écouter. Mais, heureuse surprise, Firmam3nt fait partie des groupes que l'on a/aura plaisir à entendre. Que ce soit clair, Firmam3nt ne révolutionne rien, il fait simplement du bon boulot.
En écoutant les quatre titres fleuves qui composent cet EP (mais qui, par sa longueur, peut aisément être considéré comme un LP) on pensera bien sûr à Russian Circles, Pelican, Caspian ou encore Toundra, (des compatriotes de Firmam3nt) pour les influences. Pourtant, avec cet album concept (chacun des 4 titres évoque un point cardinal), le quatuor espagnol montre qu'il possède une bonne dose de créativité, qu'il sait composer et bien sûr démontre également une solide maîtrise instrumentale (vous allez me dire : ça paraît normal quand on pratique ce genre de musique... et je vous répond : oui, c'est sûr, mais j'ai connu des groupes se prétendant « instrumentaux » à la maîtrise instrumentale justement plus ou moins... douteuse).

L'écueil de ces morceaux « longue durée » c'est une créativité mal contrôlée se concrétisant souvent par un patchwork de plans, de riffs, de mélodies et d'ambiances intéressantes en soi mais cohabitant sans aucun lien dans la même composition. Firmam3nt ne tombe pas dans ce piège et offre des ensembles sonores bien construits, déroulant avec fluidité une musicalité brutale mais non moins subtile. Le groupe parvient sur ses quatre morceaux à proposer des atmosphères réellement différentes même si, au détour de quelques notes, on peut curieusement avoir une impression de déjà entendu. Il n'est effectivement pas évident d'évoluer dans un style où nombre de groupes talentueux ont déjà solidement posé les jalons rythmiques et mélodiques du genre. Quoiqu'il en soit, chacun des points cardinaux de l'album possède de façon certaine sa propre identité.

« North », qui ouvre le bal, instaure une atmosphère oppressante et mélancolique, nuançant parfaitement le propos en alternant passages nerveux et accalmies, se voulant une véritable démonstration de maîtrise du genre durant presque 15 minutes : nombreux breaks, cassures rythmiques et changements de tempo, enchaînement réussi de plans mélodiques et de riffs désespérés (seul un passage proposant un solo sans réel intérêt, vers la 10ème minute, s'avère dispensable). Ensuite vient « East », compo plus compacte et plus nerveuse (incluant des passages empruntant au « Djent ») suivie de « West », morceau mélodique aux accents « sludge épique » (ne cherchez pas, cette appellation est de moi) rebondissants construit sur une base rythmique admirablement construite (le « basse/batterie » est énorme).

Enfin « South » clôt le tout avec un univers moins tourmenté, une musicalité plus éthérée suivant une ligne conductrice sonore stable qui guide toute la composition, permettant de la suivre plus facilement .
Firmam3nt, avec son premier album éponyme fait donc bonne impression dans un courant métallique plutôt saturé par moult groupes n'ayant rien d'intéressant à offrir. Si bien sûr, il lui faudra encore travailler le fond de sa musique pour affirmer sa personnalité musicale, le quatuor devra également s'atteler à la forme en améliorant considérablement sa production avec un rendu de meilleure qualité. C'est le principal reproche qu'on fera à ce premier essai, qui manque de relief sur ce point. Quand on sait combien le travail de prod/post-prod peut embellir un processus créatif (je pense particulièrement à Russian Circles), il paraît impensable de s'en priver.
Firmam3nt est donc sur la bonne voie et je vous conseille, pour les amateurs(trices ) du genre, d'écouter ces quatre nouveaux points cardinaux et de suivre attentivement le groupe dans sa progression à venir.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top