CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MADDER MORTEM
Red in tooth and claw [ 2016 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 50.54 - Style : Metal prog
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.daressencerecords.no
Contact groupe : https://www.maddermortem.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 mai 2017 - Chroniqueur : NegativeHate
 

Les années passent, les vies aussi… Ainsi que les groupes. MADDER MORTEM est le parfait exemple d’un groupe ayant su se réinventer au fil des ans, des époques. Créé en 1993 sous le nom de Mystery Tribe puis renommé en 1997, la formation s’est tout d’abord faite connaître dans le genre du Doom Metal pour ensuite évoluer, petit à petit, vers le Metal Progressif.
Mais, même s’il y eut quelques changements durant ces vingt dernières années au sein du quintet norvégien, il y a en revanche des choses qui n’ont peu ou pas bougé. En effet, l’expérimentation est toujours de mise, comme au bon vieux temps Doom. On prend même plaisir à essayer de reconnaître quels sont les riffs qui ont été imprégnés de cette période maintenant révolue.
Et c’est ainsi que MM rempila avec « Red In Tooth And Claw », sorti l’année dernière. Autant je ne m’attendais plus à du Doom, autant je me retrouve bouche-bée devant ce que j’écoute. En effet, peu de passages entraînants sont à se mettre sous la dent, le rendu général est mou, lent et presque ennuyeux. Alors oui, quelques riffs ou patterns donnent envie, mais dépassés ceux-ci, il ne reste que peu de chose. Pourtant, la lettre d’infos reçue avec le CD parle bien de « doomy parts » ou de « hard-hitting riffs »… Je dois bien reconnaître qu’il y a une certaine efficacité musicale dans les musiques de MM, mais l’impression que me donne l’ensemble de l’album (communication comprise) c’est de vouloir surfer sur le passé du groupe et de ne pas réellement vouloir assumer son changement. Encore une fois, à voir la lettre d’infos, sont cités comme ayant partagé la scène avec MM, ROTTING CHRIST, ENSLAVED, VINTERSORG etc. Pourquoi faire un name-dropping de groupes n’ayant presque plus rien à voir musicalement parlant ? Pourquoi ne pas faire voir/écouter la musique telle qu’elle est ?
Musicalement parlant, c’est plutôt bien dosé, quelques fois captivant, la plupart du temps peu énergique. Côté expérimentations, il y a effectivement des structures complexes, des signatures rythmiques peu communes, tout ce qu’un groupe de Prog doit avoir dans son sac. Rajoutons à cela un petit côté psychédélique assez planant il faut le dire et nous obtenons le nouveau visage des norvégiens.
Un album qui est une petite déception pour moi. On m’a vendu autre chose malheureusement. Mais le groupe s’en tire plutôt bien pour ce qui est de la partie musicale. Même si le mix fait bailler, une lueur nous retient éveillé, une lueur qui nous guidera jusqu’au bout de l’album. Cette lueur se retrouve par exemple sur quelques titres équilibrés comme « Returning To The End Where Your Heart Belong » ou « Parasties » mais surtout sur « Underdogs », titre clôturant l’album d’une façon presque divine. Au-delà de ça, pas grand-chose…




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MADDER MORTEM - Desiderata MADDER MORTEM - Eight ways MADDER MORTEM - Mercury 20th anniversary


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut