CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ORMYST
Arcane dreams [ 2017 ]
CD Album (Durée : 47.53)
Style : Metal Symphonique / Progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.m-o-music.com/site-metal/
Contact groupe : https://www.facebook.com/ormyst/ https://ormyst.bandcamp.com/releases
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 juin 2017 - Chroniqueur : Eniok
 

Ormyst est un jeune groupe français de metal symphonique aux accents progressifs. Ils sortent cette année leur premier album intitulé « Arcane Dreams ». Et le mot « dream » a son importance, car le groupe veut recréer une ambiance onirique, inspirée par Dream Theater, Stratovarius ou encore Nightwish et même par la musique dite « classique ».
Tout d'abord, l'artwork donne envie d'écouter l'album ! En parlant d'onirisme, là on part complètement à la poursuite de nos rêves ! Nous avons des couleurs reposantes, des nuages qui représentent le rêve et qui forment une mer sur laquelle vogue un bateau qui s'enfonce vers ce qui semble être l'espace.
Tout ça a l'air bien tentant mais n'oublions pas que le genre « symphonique » à tendance à stagner... Des groupes que je qualifie de « metal symphonique à corset », le genre de groupe qui ne fait sa promo qu'en insistant sur le fait que c'est une dame qui chante... Non seulement c'est vu et revu, mais en plus, on s'en fiche ! Faites de la bonne musique un peu originale, pour le coup, ça changerai et ça nous fera plaisir !
Allez, tant pis, je le dis dès maintenant : Ormyst, c'est un peu le genre de groupe que j'attendais !
Déjà, ils ne nous martèlent pas l'esprit avec un « FEMALE FRONTED ». Ensuite, leur album ne dure pas une éternité (car souvent ça traîne et ça n'évolue pas) et en plus, les morceaux sont tout de même très développés ! Et c'est ce que nous allons voir maintenant.

Le but d'Ormyst, c'est avant tout de créer une ambiance onirique cohérente qui fasse voyager l'auditeur, quoi de mieux pour commencer qu'une petite intro au clavier, toute douce, qui représente un peu l'endormissement. Et c'est parfait pour enchaîner sur le premier vrai morceau « Following Three Ghosts » avec le clavier qui s'emballe (un son propre aux groupes de progressif) puis viennent les premières notes du chant. Le chant lyrique est évidemment l'un des points principaux dans un groupe de sympho, c'est très souvent mis en avant dans le mixage, il faut qu'on entende la voix surpuissante de la chanteuse ! Et bien merci Ormyst, ça change un peu ! En effet, le chant est loin d'être opératique, au contraire, bien que lyrique, le chant semble plutôt berçant et doux et s'immisce parfaitement entre les mélodies du claviers et les soli majestueux de guitare !
Les morceaux n'étant pas trop longs, on se laisse vite emporter par les compos relativement douces de manière générale. De plus, ça évite certaines répétitions inutiles mais... Je pense que l'album doit seulement être pris dans son entièreté. Je me vois mal écouter cet album autrement que d'une traite, ce qui n'est pas forcément un mal en soi.
Bon, un petit bémol que je peux notifier, ce serait la batterie que je trouve trop monotone. Elle ne semble pas changer beaucoup de rythme comme dans du progressif, elle reste trop basique, on sent qu'elle ne fait qu'accompagner la musique.
J'ai quand même envie de donner quelques titres qui, pour moi, sortent du lot : « Lady Shalott » qui est probablement le plus épique (le solo de « Randomization » est pas mal dans le genre aussi), « Back To Salem » très reposant, qui peut faire office d'interlude et l'éponyme, qui conclut l'album, le plus long, le plus progressif, le plus beau et le plus onirique (j'aime ce mot).

Pour finir, c'est un premier album très satisfaisant, que je trouve différent à sa façon des autres groupes de metal sympho. Une ambiance parfaitement maîtrisée, un concept qui me touche personnellement, ça me plait !

Points positifs :
- Ambiance onirique maîtrisée.
- Chant pas trop mis en avant et assez doux.
- Le clavier, les solos de guitare, tout ce côté progressif enchanteur.
- La pochette.

Point négatif :
- La batterie que je trouve trop monotone.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR