CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


GRAUSS BOUTIQUE
Grauss Boutique [ 2017 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 41.23 - Style : Mathrock/Noise
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.dirty8.com/
Contact groupe : http://www.facebook.com/graussboutique https://graussboutique.bandcamp.com/releases
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 14 juin 2017 - Chroniqueur : NegativeHate
 

Outch. Je me prends rarement des claques pareilles.
GRAUSS BOUTIQUE et leur premier album m’ont vraiment époustouflé. Je ne suis d’ordinaire que très peu fan des genres puisant leur concept dans l’expérimentation rythmique, avec par exemple des plans très décousus ou presque sans rapport entre eux. J’ai choisi de chroniquer les Tourangeaux grâce au mot « Noise » qu’ils ont ajouté à cet autre mot qu’est « Math ». Car c’est comme cela qu’ils présentent leur musique : une sorte de Math tantôt rock tantôt Core complexe, abstrait et instrumental aux relents noisy.

Le son noisy pour lequel je suis venu jeter une oreille à ce que le trio nous proposait n’est, il faut le dire, pas tellement présent. Il transparaît par ci par là, lors de quelques transitions ou riffs annonciateurs d’un nouveau plan ou même en tant que conclusion. Mais là où la magie opère c’est bien sur le côté Math qui prend la majorité de l’espace musical à disposition. Les plans décousus que je n’aimais guère auparavant car me donnant l’impression de me perdre dans les compositions sont ici cohérents et justement porteurs de sens. On les suit, on ne se perd pas même si les trois messieurs prennent un malin plaisir à tourner, retourner, froisser, défroisser, tendre et détendre le concept de rythme. Malmener le rythme en somme, oui, mais pour en faire quelque chose d’agréable !
Mais, si le contrat est ô combien rempli pour ce qui est du rythme, qu’en est-il des mélodies, des riffs, et autres grigris ? Et bien là aussi, le trio fait preuve d’une imagination hors norme entre passages empruntés au core, passages planants avec une guitare à la limite de la saturation mais toujours en restant dans quelque chose d’accessible (c’est pour cela que « Echine Of Doom » est la réalisation la plus réussie pour ma part), et autres plans allant lorgner du côté de la musique Post. Et bien sûr, tout ceci en restant dans une cohérence quasi-parfaite entre les différents titres : jamais nous ne sommes dérangés par l’avancée d’un titre, par la progression de l’album mais plutôt agréablement surpris de ce que le groupe peut nous proposer d’un morceau à un autre.

Leur univers est dense, pas de doutes là-dessus. GRAUSS BOUTIQUE nous offre un monde complet, une expérience forte et emplie d’ambiances diverses et variées mais cohérentes entre elles. Une sacrée claque, encore une fois, à la vue de mon « allergie » envers ces Matheux. Oui, moi et les maths ça fait deux. C’est pas pour rien que je suis allé en Littéraire…




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut