CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DARKENHÖLD
Memoria sylvarum [ 2017 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 44.19 - Style : Black Metal Médiéval
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : https://www.facebook.com/darkenhold/ http://darkenhold.bandcamp.com/
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 13 juillet 2017 - Chroniqueur : Eniok
 

Darkenhöld est de retour pour nous présenter son quatrième album intitulé « Memoria Sylvarum » ! Pour ceux qui ne connaissent pas ce groupe, Darkenhöld est un groupe français formé à Nice en 2008 et qui est très vite devenu LE groupe à suivre dans le paysage « black metak médiéval ». Et pour cause, toutes leurs sorties sont mémorables et créent chacun une atmosphère propre mais toujours en restant dans le côté médiéval français.

Cette fois-ci ils reviennent avec un album qui semble de prime abord plus sombre grâce à sa pochette magnifique mettant en scène une forêt sombre avec quelques ruines. D'ailleurs à noter que l'album n'est pas sorti chez le label Those Opposed Records mais chez les Editions de la Vieille Tour.

Disons le tout de suite, cet album est dans la lignée des précédents mais il n'est tout de même pas pareil. Dans « Memoria Sylvarum », nous voyageons à travers une sombre forêt dense, comme si on plongeait dans l'artwork, et dans le livret, car chaque page illustre une chanson avec une photographie. Pour donner cet aspect médiéval, on retrouve des instruments qui nous rappelle le Moyen-Age comme par exemple des claviers qui font des nappes, de la flûte et un guitare acoustique de 12 cordes. Ces instruments se marient parfaitement au black metal. En effet, le chant hurlé nous évoque un hurlement venu du passé, témoignant des guerres et des souffrances. Mais avec Darkenhöld, on est quand même loin des champs de batailles, on erre plutôt tel un esprit dans les paysages médiévaux aux travers des légendes qui ajoutent un peu de fantaisie à tout ça.
Mais ce n'est pas non plus du black atmosphérique, ce n'est pas parce que ça parle de la nature que c'est forcément calme, au contraire, l'album alterne blast beat bien rentre dedans, passages mélodieux qu'on retient facilement et passages médiévals juste somptueux. C'est d'ailleurs leur album le plus mélodieux selon moi, même si à ce niveau on est loin d'un Sühnopfer, d'un Aorlhac ou d'un Karne qui eux, ont fait du black mélo leur spécialité. Chez Darkenhöld, on reste avant tout dans la contemplation, c'est un groupe que j'aime écouter plutôt pour me détendre.

Pour conclure, c'est pour moi un très bon album. Les compos ne se ressemblent pas mais apportent toutes une dimension commune à l'album. La production est très propre sans être lisse.
On pourrait peut-être reprocher l'absence de morceau vraiment épic mais c'est plus un album à écouter dans son entièreté. De plus, « Memoria Sylvarum » n'a pas de réel défaut.

Points positifs :
- Musique médiévale toujours autant maîtrisée et parfaitement allié au black metal.
- Artwork (et livret) magnifique.
- Prod excellente.
- Ambiance différente des autres albums mais toujours avec la patte de Darkenhöld.

Points négatifs :
- Pas de réel défaut.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut