CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MAROON
When Worlds Collide [ 2006 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 43.13 - Style : Brutal Metalcore
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.centurymedia.de
Contact groupe : http://www.maroonhate.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 14 mars 2006 - Chroniqueur : APOCRYPHE
 

Attention ici, rien à voir avec le groupe Maroon5. Ici c’est bel et bien de métal qu’on parle, et quel métal ! Mais lisez la suite pour en savoir plus.

Ayant déjà en ma possession l’album précédant de Maroon, Endorsed by Hate, que j’avais adoré, en particulier grâce à la hargne qu’il se dégageait des chansons. J’avais également remarqué que vers la seconde partie de cet album qui avait commencé sur les chapeaux de roue avec un hardcore thrashisant, on voyait l’apparition de chant clair et de riffs rappelant le metalcore américain. Mais pourquoi je vous parle de ça ? Tout simplement parce que Marron poursuit une démarche cohérente et l’album qui fait le sujet de cette chronique, When Worlds Collide, commence comme le précédent c’est terminé.
En effet, Maroon fait maintenant dans le metalcore brutal. Brutal car ils ont malgré tout gardé leur agressivité caractéristique particulièrement servit par le batteur grâce à son jeu puissant et lourd et ses rythmiques pesantes par moment, ultra rapide dans d'autre. A celui-ci vient s'ajouter le bassiste, lui aussi élément indispensable, avec ces riffs destructeurs donnant encore plus de puissance rythmique comme si cela n'était déjà pas assez.

C’est du coté du chant et des guitares que les changements sont les plus marquants. Le chanteur nous prend toujours aux tripes avec ça voix écorchée et hurlante typiquement hardcore, mais il se permet désormais des petites incartades vers le chant clair, adoucissant ainsi la violence des chansons. Les guitares quand à elles sont maintenant parfaitement metalcore, à la As I Lay Dying ou Trivium. On voit même pour notre plus grand bonheur l’apparition de solos, chose inexistante sur Endorsed By Hate. En tout cas il est clair que les grattes apportent une autre dimension aux compos, avec des riffs très efficaces, par moment très mélodieux et mélancoliques à vous mettre la larme à l’œil, à d’autres très lourds et puissants à vous donner l’envie de taper dans tout ce qui bouge (ou qui ne bouge pas d’ailleurs).

Inutile de préciser que j’ai pris un très grand plaisir à écouter cet album. Les 43 minutes passent à une vitesse hallucinante tellement les chansons sont prenantes et diversifiés, alliant mélodie et agressivité dans une parfaite harmonie. Tellement que lorsqu’on arrive à Below Existence, la dernière chanson de l’album et également la cerise sur le gâteau de tout l’album, on voudrait repartir pour le double ! Alors on se le remet !

On pourra toujours critiquer le fait que Maroon s’inspire des groupes américains du genre qui marche très fort en ce moment, et jouer les mauvaises langues en ajoutant que cette démarche n’est du qu’à une recherche d’une meilleure plus-value ou d’une conquête du marché US… Mais au vue de cet album, et de la vraie qualité de la musique qu’ils distillent, moi je ne peux que les encourager à poursuivre dans cette voie là, et si ils gagnent du pognon et bien ce n’est qu’un juste retour des choses ! De plus, si je devais faire le tournoi des groupes de metalcore venant d’Allemagne, Maroon Caliban et Heaven Shall Burn (les 3 meilleurs pour moi), je mettrais sans conteste Maroon en premier car ils restent quand même plus violent et agressif que ses compatriotes metalcoreux tout en étant également plus original dans les plans mélodiques, ce qui donne une ambiance particulièrement plaisante.

Je m’arrêterais là, je n’ai absolument rien à redire sur cet album autant au niveau de la production, qu’au niveau musical, qu’au niveau technique, etc. Maroon est un grand groupe et When Worlds Collide son plus beau bébé.
Allez un bémol quand même : je trouve la pochette particulièrement moche, mais est ce vraiment important… ? Comme dit le proverbe « l’habit ne fait pas le moine ». Alors le 27 Mars oubliez la pochette et si vous aimez le metalcore brutal et puissant, achetez ce cd !




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MAROON - The Cold Heart Of The Sun MAROON - Order


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut