CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BODY COUNT
Live In L.A. [ 2006 ]
(Durée : 73.00)
Style : Hardcore/Metal
Informations :DVD (feat. ICE-T)
Interview :
Contact label : http://www.escapimusic.com
Contact groupe :
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 15 mars 2006 - Chroniqueur : HERAMOTH
 

Body Count est né en 1989 sous l’impulsion du guitariste Ernie.C et de Ice-T qui s’est auparavant illustré sur la scène Hip Hop de l’époque, rejoins par la suite par D-Roc comme second guitariste, le bassiste Mooseman et le batteur Beatmaster-V. Le combo de Los Angeles s’est d’emblée fait connaître pour son esprit provoquant et « politiquement incorrect » en 1991 avec la sortie de Cop Killer dont le titre éponyme dénonçait les violences policières envers les populations noires. Cette controverse prit une telle ampleur que le groupe fût contraint de rebaptiser sobrement ce titre « Freedom of speech ».

En 1994 sort la « pièce maitresse » du groupe nommée « Born Dead » avec toujours cet esprit provoquant et agressif que l’on retrouvera sur Violent demise: The last days en 1997 et au final sur l’intégralité de la discographie du Count. A partir de cette année le groupe entame un passage à vide et pour cause avec successivement la mort du batteur Beatmaster V, le départ du bassiste Griz peu après la sortie de l’album et la mort du guitariste D-Roc suite à une leucémie en 2004. Ice-T et Ernie C non avoués vaincus par les évènements ont recruté Vincent Price à la basse ainsi que Bendrix Williams en tant que guitariste.

C’est sous cette nouvelle mouture que revient Body Count pour ce Live in LA. Musicalement, le groupe ne s’est jamais targué d’une certaine complexité mais il pratique un Hardcore/punk aux touches Hip Hop et Thrash metal efficace et rentre dedans en adéquation parfaite avec l’esprit textuel. D’emblée on remarque que la qualité vidéo et sonore ne sont pas en reste tant l’ensemble est professionnel même si les angles de vue sont relativement limités. Il faut avouer que l’imagerie scénique est vraiment originale et propre au groupe, vêtements rappelant l’univers carcéral, gyrophares de police..
Le sieur Ice-T ne semble vraisemblablement pas avoir perdu de son charisme d’entant et assène toujour ce chant Hardcore arrière teinté de phrasé Hip Hop dans ses textes désinvoltes à souhaits avec brio et hargne. Le second « Titan » du groupe en la personne de Ernie-C reste très discret tout comme le reste des autres musiciens qui paraissent en « retrait » comparativement à Ice-T visiblement maître absolu sur scène (même si ce colosse/batteur derrière sa forêt de cymbales en impose réelement).

La Set List comporte en majeure partie les titres les plus reconnaissables du groupe, le tout étant choisit avec intelligence et variété. Ainsi nous retrouvons parmi tant d’autres : Body Count's In The House , KKK Bitch, There Goes The Neighborhood, Survivin the Game…. Le point fort du concert étant Bring it to pain ou une blonde pulpeuse va « s’amuser » en compagnie du sieur Ice-T (fiction), tout de suite suivit par le cultissime « Cop Killer »introduit en tant que « Los Angeles national anthem » qui donnera lieu à la mise en route de ces fameux gyrophares de Police. On regrettera l’omission du célèbre « Born Dead », un des « tubes’ » de leur Discographie mais sans pour autant blâmer cette excellente rétrospective que constitue la Set list.

En somme les aficionados du groupe se doivent de posséder ce live de qualité tant il condense relativement bien l’esprit Body Count de part l’attitude générale du groupe sur scène le tout aidé par une production à la hauteur. Pour les autres il représente une bonne alternative pour découvrir ce groupe qui, il faut bien l’avouer, tient son succès de sa démarche musicale, visuelle et textuelle atypique.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
BODY COUNT - Murder 4 hire

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR