CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DIABLO SWING ORCHESTRA
Pacifisticuffs [ 2017 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 44.20 - Style : Metal avant gardiste
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : https://candlelightrecordsuk.bandcamp.com
Contact groupe : http://www.diabloswing.com http://
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 13 novembre 2017 - Chroniqueur : Chart
 

DIABLO SWING ORCHESTRA est de retour aujourd'hui pour un quatrième album. Ce groupe suédois fondé en 2003 officie dans un style bien à lui mais qui ne l'empêche pas d'avoir une certaine reconnaissance. Ce n'est pas parce qu'on joue une musique très personnelle que celle-ci vient de nulle part. Le groupe trouve ses influences dans des racines symphoniques, classiques et jazz. Pourtant, c'est bien dans la famille du metal que l'on peut ranger DIABLO SWING ORCHESTRA.

Avec ses 13 nouveaux morceaux le groupe poursuit sur sa lancée. On rentre dans le vif du sujet de « Pacifisticuffs » avec « Knucklehuggs (Arms Yourself With Love)  » aux forts accents metal mais aussi country par l'utilisation d'un banjo. Le chant ne va pas sans rappeler cette bonne vieille musique américaine. Le résultat est excellent, parfait pour vous mettre de très bonne humeur ! On est loin ici des influences classiques citées en introduction mais celles-ci se font sentir plus loin, notamment sur l'introduction de « The Age Of Vulture Culture ». Mais c'est ensuite une forte influence venue tout droit des Balkans et de la musique slave qui se fait sentir. C'est comme ça que la musique est vraiment la meilleure. On peut faire du rock, du metal en y ajoutant des ingrédients originaux sans avoir de compte à rendre et se moquer totalement du « quand dira t'on ». « Superhero Jagganath » continue sur cette belle lancée en gardant ces influences mais avec une légère baisse de tempo et de certaines intensités. Mais l'ensemble n'en demeure pas moins puissant avec des refrains d'une très grande richesse, notamment grâce aux chœurs et au chant guttural. Un peu plus proche d'une sorte de tango, on embraye sur « Lady Clandestine Chainbreaker ». On compte sur des refrains particulièrement rythmés et des couplets très entêtants. On se réjouit encore une fois de voir ce groupe exploser toutes les frontières et les clichés du metal pour délivrer un message totalement hors du commun et d'une très grande richesse musicale. On vient d'ailleurs flirter avec le disco des années 70/80 avec « Jigsaw Hustle ». Vous ne me croyez pas ? Vous n'avez qu'à vous concentrer sur cette ligne de basse et vous saisirez de suite l'influence. Pour les aspects plus romantiques, vous pourrez compter sur « Ode To The Innoncent ». Il est vrai que le duo voix/violon donne forcément une dimension différente à la musique du groupe que lorsqu'il est largement complété par des instruments électriques. Le résultat n'en demeure pas moins probant, voir époustouflant. Cela va de soi, le talent de ces musiciens est plus que grand, il est réellement impressionnant. Cela se confirme encore une fois avec « Interruption » et ses nombreuses variantes, passant du gros metal au duo voix/piano avant de repartir vers des cieux plus métalliques. « Cul-De-Sac Semantics » se fait petit intermède avant de s'embarquer vers une nouvelle pièce metal/jazz au doux nom de « Karma Bonfire » avant de revenir à plus de romantique aux accents metal avec « Climbing The Eyewall ».

DIABLO SWING ORCHESTRA est typiquement le style de groupe qui vous plonge dans une ambiance bien à lui et que lui seul est capable de mettre en œuvre. C'est dynamique, joyeux, plus sombre parfois mais d'une maîtrise absolue. Les suédois nous proposent des groupes avec un niveau musical toujours aussi excellent et d'une richesse hors du commun. Bref ! Allez écouter ce groupe, vous ne serez en aucun cas déçus !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DIABLO SWING ORCHESTRA - The Butcher’s Ballroom DIABLO SWING ORCHESTRA - Sing Along Songs for the Damned & Delirious DIABLO SWING ORCHESTRA - Pandora's Pinata

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut