CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ZIFIR
Kingdom Of Nothingness [ 2017 ]
CD Album (Durée : 49.55)
Style : Black metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.duplicate-records.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/zifirband/ https://zifir.bandcamp.com/album/kingdom-of-nothingness
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 décembre 2017 - Chroniqueur : Mordiggian
 

Le duo turc Zifir est de retour pour son troisième album, « Kingdom Of Nothingness », qui vous transportera dans une atmosphère sombre et processionnelle.

Reprenant énormément des codes du black metal des années 90, ce groupe a pour lui une ambiance toute particulière, avec des passages contés comme des litanies, des mid-tempo très oppressants alternant avec des riffs puissants.
Si les cinq première minutes sonnent assez classiques à nos oreilles, la piste « Mina » ajoute une forte touche raw à l'ensemble, que la production arrive à ne pas rendre crade. Malgré la vitesse des riffs l'ambiance s'installe, pesante, avec une voix d'outre-tombe.
Mais la force de Zifir se révèle dès le morceau « 769 » qui rappellera certains morceaux de SHINING, très lent, avec une voix déchirante entrecoupée de passages scandés ou lancinants. La production met une nouvelle fois en valeur l'ambiance que le groupe essaie de nous offrir, avec les instruments plutôt en retrait et la voix qui ressort beaucoup par dessus.

Les mêmes éloges peuvent être faites pour « Common Insanity », un morceau très lent mais très intéressant dans sa composition, dans son ambiance. En effet il n'est pas question sur cet album de jouer à qui tremolotera le plus vite, le groupe a énormément mis l'accent sur les émotions qu'il veut nous faire ressentir. On s'imagine comme au milieu d'une secte récitant des litanies. Image d'ailleurs que l'on retrouve sur la pochette, très jolie tout en restant très sobre.

Les morceaux s’enchaînent, « As Weak As Your God » sera plus classique et montrera que le groupe sait faire du black moins atmosphérique de qualité, alors qu' « Abet » semble être un morceau plus expérimental, les instruments étant mixés très bas, la voix utilisée en écho.

J'aimerais m'attarder enfin sur le dernier morceau, « Evoke » qui conclut l'album. Lancinant, gardant quasiment le même riff tout le long du morceau et se terminant par un long fade-out, il termine l'album parfaitement.
Le riff s'éteint lentement, et ça fait déjà cinquante minutes que j'écoute ce duo cracher sa bile sur le monde. Cinquante minutes qui m'ont paru bien courtes, tant j'ai été captivé par leur musique.

Une très bonne découverte, un très bon album pour un très bon groupe. Je ne peux que conseiller ce « Kingdom Of Nothingness » qui sera peut-être trop classique pour certain, mais qui en emportera d'autres.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR