CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


METAPRISM
Catalyst to awakening [ 2018 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 47 - Style : Power Metal Moderne
Informations :
Interview :
Contact label : http://graviton-musicservices.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/metaprism/ https://www.youtube.com/user/metaprism/featured
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 mars 2018 - Chroniqueur : Eniok
 

Metaprism est un jeune groupe anglais formé en 2012 et qui a déjà sorti un album en 2015 et qui reviennent début 2018 avec Catalyst To Awakening. Alors déjà on va essayer de définir le groupe, de le ranger dans un style musical qui existe parce qu'écrire partout « Metal Melodique » non, ça n'existe pas, comme « Metal Brutal » c'est n'importe quoi ! J'ai déjà du mal à tolérer « Metal Moderne » mais... faut que je me rende à l'évidence... c'est du Amaranthe-like, ça se range pas. On y reviendra plus tard, j'ai envie de toucher un mot sur l'artwork. Soyons franc, c'est pas inspiré. Au début je voulais faire une blague en clashant un groupe qui n'a pas d'inspi genre Machine Head mais en fait j'ai la flemme. Franchement, le truc au milieu de l'image on dirait le logo d'Arch Enemy et le triangle ça rappelle Amaranthe. Et là t'as compris, on est pile entre ces deux groupes ! Au passage, que ça soit le nom du groupe qui fait très générique et les mots « Catalyst » et « Awakening » c'est aussi inspiré que les noms de groupes de doom/stoner.

Alors au programme on a une femme et un homme qui chantent tous les deux (je crois que les deux font du growl). Un point assez intéressant parce que les duo de chant, ça reste toujours cool, le dernier m'ayant bien marqué c'est Conjonctive dans un registre deathcore, mais on a aussi les magnifiques morceaux symphoniques de Imperial Circus Dead Decadence. Et musicalement on a une espèce de power groovy très simpliste avec une prod correcte mais pas folle (disons qu'on a des mini drop bass sympathiques parfois). L'accent n'est pas vraiment mis là dessus, le point important c'est évidemment le chant, mais en gros, c'est mélodieux mais pas trop, un peu rentre dedans mais pas trop, un peu léger mais... mais faut que ça reste metal. Tu vois un peu ce que je veux dire ? Soit y a aucune prise de risque soit le groupe ne sait réellement pas quoi faire comme musique et on se retrouve avec des bribes d'influences en veux tu en voilà tout ça pour obtenir un groupe ultra lisse. Alors qu'on soit bien d'accord, c'est pas inaudible, c'est pas nul. C'est sympa y a des morceaux qui accrochent bien comme les « Anomalous », même s'ils sont un peu long ils jouissent d'un refrain très catchy, à la façon de... Amaranthe ! Alors, concernant ce groupe, j'avoue que j'aime le premier album, c'est ridicule as fuck mais moi, ça me fait trop marrer, en plus les morceaux sont tellement efficaces que... ouais ! Ok ça marche ! Donc voilà je suis pas fermé à ce genre de « power ». Et pour le chant, ça se sent que Metaprism recopie un peu Amaranthe. Le groupe a dû se former après leur premier album quand c'était la mode, mais là ça marche plus, il n'y a aucune valeur ajoutée. Ca manque même de claviers de fou (quand je dis ça c'est genre les claviers bien cringe d'Amaranthe, ça on le retrouve pas chez Metaprism).

Mais malgré tout, la musique n'est pas déplaisante, c'est juste un peu vide, les morceaux finissent par se ressembler. Mais le pire, c'est que je pense pas que ça soit un album bâclé, ils ont fait ça a fond mais ça manque cruellement de personnalité.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut