CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SEPULTURA
Arise Remastered [ 2018 ]
Double CD Album (Durée : 79.24 + 77.00)
Style : Thrash metal
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.roadrunnerrecords.com
Contact groupe : https://www.sepultura.com.br https://soundcloud.com/sepulturaofficial
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 22 juin 2018 - Chroniqueur : Chart
 

Parés pour un bond dans le temps ? Cela dit, SEPULTURA est toujours d'actualité et cet album est l'une des pierres fondatrices du thrash metal. Oui mais le temps passe. Si certains albums ont la fâcheuse tendance de se démoder, je ne suis pas certain que ce soit le cas de celui-ci ou alors traitez moi d'old school et je ne vous en voudrais pas. Originellement paru en 1991 « Arise » fait son retour dans les bacs en version totalement remasterisée et augmentée d'un CD, ce qui ne représente pas moins de 28 morceaux bonus.

Déjà à l'époque de sa sortie le quatrième album des brésiliens avait clairement marqué les esprits. Avec Scott BURNS à la production, SEPULTURA allait clairement et durablement marquer les esprits. 27 ans plus tard, ce disque n'a pas pris la moindre ride. Il reste une référence au même titre que le « Black Album » de METALLICA ou « Nevermind » de NIRVANA parus la même année. La production est certes quelque peu datée mais elle n'en demeure pas moins exemplaire. Ce nouveau mastering vient éclaircir quelques détails mais le fond reste le même. C'est clair, puissant et tranchant ! Même les titres bonus sont impeccables, ce qui est loin d'être le cas avec ce type d'albums où l'on ressort des vieilleries dont finalement on se passait très bien. Non, ici, tout est impeccable.

Alors dans le fond, qu'est-ce qu'on y trouve ? Évidemment, les neufs titres originaux sont bien là. Je ne vous ferai pas l'offense de vous décrire « Arise », « Dead Embryonic Cells », « Desperate Cry » ou autre « Under Siege [Regnum Irae] ». Il faudrait une encyclopédie pour parler dans le détail de l'intégralité de ces morceaux. Dans la partie bonus, nous retrouvons la reprise de MÖTÖRHEAD « Orgamastron », l'instrumental « Intro », « C.I.U [Criminal In Uniform] », un mix différent de « Deperate Cry » par Scott BURNS et la reprise des DEAD KENNEDYS « drug Me ». Ces titres pouvaient déjà se retrouver sur différentes compilations du groupe parues au moment du départ de Max CAVALERA du groupe, dont « Blood Rooted » en 1997. « Dead Embryonic Cells » a droit à deux versions remixées dont une qui risque de ne pas plaire aux puristes, « Dead Embryonic Cells [Industrial Remix] » qui ressemble à une tentative indus/techno discutable. On boucle ce premier CD par 3 morceaux issus des sessions d'écriture d'août 1989, « For Our Own Good [C.U.I] », « Murder » et « Altered State ». Ces 3 titres sont le témoignage d'un groupe en train d'enregistrer les démos de son futur album avec un résultat plus ou moins abouti. Max est absent au chant mais sa guitare est bien là. On imagine le musicien préférant garder sa voix pour mieux se concentrer sur sa guitare. En tout cas, on ressent fortement le potentiel du groupe au travers de ce témoignage sonore d'époque. On comprend aussi instantanément pourquoi le groupe à l'époque a tellement séduit, même dans son plus simple appareil.

Le second CD contient pas moins de 18 titres dont les 3 premiers sont issus des sessions d'écriture de Mars 1990, « Under Siege [Regnum Irae] », « Meaningless Movements » et « Infected Voicie ». Si vous aimez les instrumentaux vous allez être servis car en effet les 10 premiers titres de ce disques ne comportent pas de chant. Ce n'est pas inintéressant, surtout si on a envie de se faire du SEPULTURA en karaoké ou d'utiliser ces titres pour une bande son de film mais on est surtout tenté de glisser directement à la 11eme piste, là où les choses prennent une toute autre ampleur. Si vous n'avez jamais visionné le « Under Siege : Live In Barcelona » de 1991, il n'est pas trop tard. On aurait pu se passer de tous ces bonus pour avoir l'album et le DVD avec ce live en bonus. Ce concert est une anthologie du groupe à lui tout seul. On retrouve toute l'énergie dévastatrice de SEPULTURA au top de sa forme. Nous retrouvons bien entendu les incontournables du groupe à ce moment-là, « Arise », « Desperate Cry » et « Dead Embryonic Cells » joués largement au-dessus du tempo d'origine. « Inner Self », « Troops Od Doom », « Beneath The Remains » et « Orgasmatron » viennent s'ajouter à cette très belle liste.

SEPULTURA a connu son heure de gloire à cette époque et quoi que puissent en dire les protagonistes, le groupe était implacable. Le temps a passé et on s'en rend compte à l'écoute de ces nombreuses pépites. Un album à se procurer pour venir compléter votre collection ou tout simplement redécouvrir ce qui fait la base du metal et sa plus belle référence aujourd'hui encore.






pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SEPULTURA - Dante XXI SEPULTURA - Kairos SEPULTURA - The Mediator Between Head And Hands Must Be The Heart SEPULTURA - Machine Messiah SEPULTURA - Roots SEPULTURA - Chaos A.D. remastered + bonus SEPULTURA - Quadra

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top