CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ANA POPOVIC
Like It On Top [ 2018 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 42.28 - Style : Blues
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.artistexclusive.com
Contact groupe : http://anapopovic.com https://soundcloud.com/anapopovicmusic
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 10 janvier 2019 - Chroniqueur : Chart
 

C'est de Serbie que nous vient Ana POPOVIC mais c'est aux États-Unis que réside désormais l'artiste. Cela fait une vingtaine d'année que l'aventure a commencé avec un premier album, « Hometown » en 1998 enregistré avec le groupe HUSH. Mais l'aventure se passe rapidement hors du groupe. Après un départ de Belgrade pour Amsterdam, la guitariste chanteuse se lance sous son propre nom et sort en 2001 « Hush ! », ce qui aurait de quoi prêter à confusion. Les albums et les concerts s’enchaînent sans relâche durant ces deux décennies jusqu'à nous amener aujourd'hui à cet album « Like It On Top » paru en 2018.

Si vous aimez le blues un peu crasseux, façon rock, Ana POPOVIC le préfère propre et lisse. La production va en ce sens avec un son impeccable et clair. On est loin du bar blues dans lesquels se produisent les groupes de blues rock dans une atmosphère rock n' roll enfumée, parfumée au whisky et à la bière.

On ouvre ce disque avec « Lasting Kind Of Love » aux forts accents reggae. Et c'est en compagnie de Keb' MO, pour ne rien gâcher au plaisir que se fait cette entrée en matière. C'est frais, très propre et très bien joué. Niveau technique, nous avons affaire à des pointures et ce à tous les niveaux. Il n'y a qu'à se pencher sur la basse et la batterie pour en être définitivement persuadé. Le niveau technique est de toute manière fortement recommandé comme en témoigne « Like It On Top » sur lequel on retrouve une nouvelle fois Keb' MO mais aussi Robben FORD. Il est bon de rappeler que Keb' Mo n'est pas simplement invité, il est aussi l'homme qui a produit ce disque, d'où cette production particulièrement propre. Après ces titres plus axés vers le reggae et la funk, on se lance dans le rock avec « Sexy Tonight » sur lequel on retrouve le guitariste Kenny WAYNE SHEPHERD. Ce morceau se fait plus imposant et plus costaud. Les solo de guitares sont pour le moins impressionnants mais ça, on s'y attendait même si à mon goût ils sont un peu en retrait dans le mix. C'est en tout cas un morceau qui contraste bien avec « Slow Dance » sur lequel vient jouer Robben FORD et qui lui met l'accent sur le blues et le jazz de façon très posée. On repart très vite toutefois vers la funk avec « Funkin' Attitude » et le boggie avec « Last Thing I Do ». On se pose une nouvelle fois avec « Virtual Ground » qui prend des allures de funk pop. Mais le blues est le style de prédilection de Ana POPOVIC et on le retrouve dans toute sa splendeur avec le morceau « Brand New Man ». Il s'agit d'un véritable retour aux sources façon Muddy WATERS avec « Matter Of Time ». C'est à mon sens le titre le plus fort de cet album avec des sonorités très dépouillées mais d'une force qui dépasse les arrangements parfois trop alambiqués. Ce retour aux sources est impeccable avant la conclusion qui se fait avec « Honey I'm Home », un titre qui me fait penser d'emblée aux années 80 de par ses arrangements et ses sonorités.

ANA POPOVIC opère un retour intéressant qui rassemble pas mal de tendances du blues, allant de ses fondements à des choses totalement actuelles. Cela reste très frais et particulièrement bien maîtrisé.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut