CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PORN
The darkest of human desires act II [ 2019 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 51 - Style : Metal industriel
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : https://www.facebook.com/disquesrubicon
Contact groupe : https://www.facebook.com/porntheband/ https://porntheband.bandcamp.com/music
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 mars 2019 - Chroniqueur : Ymir
 

Nouvel album pour la formation française de Porn, ce quatrième opus nous dévoile un peu plus de la personnalité de Mr Strangler. Ce personnage a été crée sur l’album précédent The ogre inside act I.

« Choose Your Last Words » débute avec une mélodie très entraînante qui reste facilement en tête, on se prend au jeu, s’immerge assez facilement. Cette piste parle d’un monologue que Mr Strangler aurait avant de tuer sa victime. On sent bien ici l’aspect et les références gothiques dont le groupe s’inspire (Marilyn Manson, The Cure, Alice cooper, …). « Evil Six Evil », semble plus aérien avec une voix claire toujours aussi mélodique. « Here For Love » retourne aux sources, ici c’est plus indus que les deux premières. Avec « Tonight Forever Bound » on se retrouve face a quelques chose de plus sombre, plus mélancolique, plus ambiant, plus inquiétant. On s’imagine devant le corps mutilé de la victime dans la peau du tueur. « Remorse For What ? » est une sorte d’interlude en milieu d’album, une mélodie que l’on a déjà entendue auparavant avec une voix posée par-dessus. Ce qui continue cette immersion, sorte de pensée a soi-même. « My Rotten Realm » revient sur de l’indus pur et dur une batterie rythmé, des guitares assez envolées, des mélodies restant dans la tête. « Eternally in me », « The Radiance Of All That Shine » ajoutent à l’ensemble de l’œuvre une ambiance plus sombre, dégoulinant de sang et de larmes, s’inscrivant dans l’esprit de cet album apportant une cohérence sans faille. « Abstinant Killer » se veut quant à elle plus lente presque une ballade, racontant la dualité du tueur à savoir si cela fait de lui quelqu’un de normal sachant lui-même qu’il ne peut réprimer son envie de tuer. « The Last Of a Million » de sa mélodie reconnaissable, ses passages vocaux légèrement growlé nous emmènent dans cet univers sombre et toujours plus profond sans y voir de lumière.

The Darkest desires of human act II s’inscrit dans la continuité de The ogre inside act I, il réussit avec brio à nous emmener dans ses bas instincts. L’ambiance est au rendez-vous, tout le concept de cet album s’articule autour de ce personnage Mr Strangler qui n’est autre que le chanteur du groupe. Un album pour les fans de murder rock et de métal industriel, vous passerez un très bon moment, peut être même qu’il figurera dans vos albums préférés car il en a le potentiel. Cet album est complet et va au bout de son concept, n’hésitez pas à aller y jeter une oreille.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut