CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PAUL GILBERT
Behold electric guitar [ 2019 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 55.00 - Style : Rock/blues
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : https://www.facebook.com/mascotlabelgroup/
Contact groupe : https://www.facebook.com/paulgilbertmusic/ http://
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 03 juillet 2019 - Chroniqueur : IvanJack25
 

PAUL GILBERT « Behold Electric Guitar »


A peine terminé d’écrire ma chronique sur le dernier Yngwie Malmsteen (dont j’ai du mal à digérer la déferlante de notes aussi rapides que la lumière), et donc très déçu et inquiet au sujet du renouveau musical que peuvent apporter les guitariste solistes qui ont eu jadis leur heure impressionnante de gloire, je tombe sur le dernier Paul Gilbert (Racer X, Mr Big...), et là, l’espoir renait, je me laisse embarquer par ces 12 morceaux instrumentaux, quelque chose de voluptueux et de rafraîchissant émanant de chacun, l’antithèse parfaite au dernier Yngwie… Tout est donc plus une question d’inspiration que de talent.

Chaque morceau a son style, on passe du jazz-rock, «Havin› it» à la pop «I own a building», en passant ballades, blues «Blues for Rabbit» et shuffle rapide («Love is the saddest thing», quel morceau de fou !). Moi-même habituellement peu attiré par les albums sans chant, je reconnais que je ne me suis pas ennuyé une seule seconde, buvant les rythmiques gonflées, les figures de style du guitariste et les soli alliant technique et feeling ; ce qui manque toujours cruellement à beaucoup de gratteux de tout temps.

La session rythmique est ultra-groovy, on pense de suite à du Jeff Beck dans l’approche des styles et même du son naturel et brut, l’alliance de cette guitare flamboyante et d’un orgue Hammond omniprésent (joué par Asher Fulero) donne l’effet d’une osmose permanente entre tous les instruments, rien n’est laissé au hasard, pas une note ni un rythme de trop, tout s’emboîte, tous s’imbrique, tout fusionne avec passion et art.

Cet album peut réconcilier beaucoup de monde avec les guitar-hero, souvent catalogué de pénibles par leurs démonstrations technique sans queue ni tête, Paul Gilbert sait faire briller son instrument et surtout le faire parler, à l’instar des monuments que sont Steve Vai, Jeff Beck ou même Satriani. Un bien beau travail de composition et d’interprétation, Mr Gilbert. Chapeau bas !





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
PAUL GILBERT - Fuzz Universe PAUL GILBERT - Vibrato PAUL GILBERT - Stone pushing uphill man


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut