CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine BORKNAGAR
True North [ 2019 ]
CD Album (Durée : 59.07)
Style : Black Metal Progessif
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : https://www.centurymedia.com
Contact groupe : https://borknagar.com https://soundcloud.com/borknagar
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 août 2019 - Chroniqueur : Chart
 

BORKNAGAR s'est formé en 1995 sous l'impulsion de Øystein BRUN. Cela fait maintenant 23 ans que le premier album du groupe, « Borknagar » est sorti et depuis ce moment le groupe a connu pas mal de changements dans son line up. Seul Øystein Brun est là depuis le début. Cela n'a pourtant pas empêché la formation norvégienne de nous proposer des albums d'une grande qualité avec des personnalités importantes de la scène metal telles que Kristoffer RYGG (ULVER, ARCTURUS), Vintersorg (VINTERSORG), Infernus (GORGOROTH), Tyr (EMPEROR, SATYRICON), David KINKADE (SOULFLY) ou encore Baard KOLSTAD (LEPROUS). Les derniers changements sont de l'ordre du remaniement en profondeur. Vintersorg a quitté le groupe laissant entièrement le poste de chanteur à ICS VORTEX (ARCTURUS, DIMMU BORGIR). Bjørn Dugstad Rønnow (MAAHLAS, PROFANE BURIAL, SPHERE, VIPER SOLFA) vient occuper le poste de batteur en remplacement de Baard KOLSTAD. Et enfin Jens F.RYLAND a laissé sa guitare au profit de Jostein THOMASSEN (FRACTURE, PROFANE BURIAL, VIPER SOLFA). Cela ressemblerait à un incroyable mercato ou un nouveau projet de Max CAVALERA mais non, l'histoire des groupes n'est pas simple et limpide. Et cela n'empêche pas pour autant BORKANAGAR d'être de retour depuis son fameux « Winter Thrice » en 2016.

La production est toujours au rendez-vous mais cela n'a rien d'étonnant lorsque l'on sait que "True North" a été enregistré au Fascination Street Studios connu pour son travail avec OPETH, DIMMU BORGIR, SEPULTURA, AMON AMARTH, DEVIN TOWNSEND, ARCH ENEMY, KREATOR... Évidemment, il s'agit d'un travail de qualité qui sort d'un tel studio. Cet album ne pouvait y échapper et de ce point de vue là, BORKNAGAR nous propose un album clair et puissant d'un parfait équilibre.

Il s'agit du premier album de BORKNAGAR avec ICS VORTEX entièrement au chant depuis « Quintescence » en 2000. Celui-ci avait rejoint DIMMU BORGIR afin d'assurer la basse et le chant clair avant de revenir dans BORKNAGAR d'abord en tant que guest sur un morceau de « Universal » en 2010 puis en partageant le chant avec Vintersorg sur les albums « Urd » et « Winter Thrice » en 2012 et 2016. Si j'insiste sur ce chanteur c'est que « Quintescence » est à mon sens l'un des albums les plus marquants du groupe et un incontournable de la scène norvégienne. Ce retour au poste de chanteur à plein temps, sans aucune offense à Vintersorg qui a fait un travail remarquable au sein de BORKNAGAR, marque un retour à certains fondamentaux du groupe. Il y a un pont entre « True North » et « Quintescence » dont on ne peut faire abstraction même s'il y a eu depuis une certaine évolution. Les morceaux sont plus longs, moins directs mais d'un facture à vous couper le souffle. On entre dans le vif du sujet avec un « Tunderous » nerveux mais tout en contraste. L'évolution de ce morceau est sinueuse mais d'une très grande maîtrise. On y retrouve autant d'éléments issus du black metal que du metal progressif. Il y a là une finesse que peu de groupes arrivent à maîtriser à ce point. « Up North » lui fait suite avec des mélodies réellement marquantes. ICS VORTEX, dans toutes ses apparitions au chant a cette particularité de poser des lignes réellement originales et singulières. Ce morceau est une très belle réussite à tous les niveaux. BORKANAGAR arrive à allier la mélodie, la vitesse et l'intensité comme rarement. Il s'agit vraiment là d'un très grand morceau. Mais BORKNAGAR n'a pas sorti toutes ses cartes. « The Fire That Burns » poursuit sur cette belle lancée avec encore une fois un mélange d'ambiances et de mélodies fortes. On retrouve l'esprit des albums « The Archaic Course » et « Quintescence » mais dans une version évoluée, ce qui est logique. Le temps a passé et les expériences musicales ont été multiples. « Lights » est un excellent témoin de l'évolution musicale du groupe. On calme un peu le jeu avec « Wild Father's Heart » mais pour un morceau de toute beauté. Là encore on se rend compte des qualités époustouflantes de ICS VORTEX aussi bien au chant qu'à la basse. On poursuit cette agréable écoute avec « Mount Rapture » et ses parties plus black metal entrecoupées de parties plus posées et folk. « Into The White » lui fait suite avec toujours autant de force avant de passer au morceau le plus long de cet album, « Tidal » et ses 9 minutes 32. BORKANAGAR sort le grand jeu avec ce titre à rallonge où viennent se mêler bon nombre de riffs et d'idées pour un morceau particulièrement abouti et diversifié. On termine enfin sur une note surprenante et particulièrement prenante avec « Voices ». L'esprit de BORKNAGAR vient ici se faire percuter par celui d'un DEAD CAN DANCE pour un morceau réellement fabuleux. Une très belle façon de conclure cet album.

BORKANAGAR a surmonter les épreuves pour nous livrer un album de toute beauté et d'une force incroyable. Il y a là un exemple à suivre. Les groupes peuvent survivre, transcender les épreuves et nous livrer le meilleur d'eux mêmes. Cet album est incontournable, une évidence pour moi.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
BORKNAGAR - Origin BORKNAGAR - Universal BORKNAGAR - Urd BORKNAGAR - Winter Thrice

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR