CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EZOX
One last breath [ 2019 ]
CD Album (Durée : 47)
Style : Death mélodique
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : https://requiemproductions.blogspot.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/ezoxband/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 août 2019 - Chroniqueur : Ymir
 

Ezox la jeune composition montpelliéraine sort son premier opus intitulé « One last breath », il est constitué d’un mélange de death mélodique et de metalcore principalement, même si on rencontrera des influences trash et hardcore. On sent bien les influences des pionniers du death tel que DISSECTION ou les guitaristes ont une démarche similaire à Reinkaos.

« Esaïe » ouvre l’album en une intro ou l’on entend un chuchotement de quelqu’un qui nous dit qu’il est au fond de l’abîme, la mélodie à suivre reste simple mais efficace, un chant éraillé nous emmène au fond de cette abîme.

« Jesus » s’enchaîne avec son influence metalcore. Des riffs accrocheurs, un chant clair alternant le chant éraillé que l’on retrouvé sur la première piste. Des breaks sont ici présents sans être trop prenants sur le titre entier.

« For today » a une rythmique similaire a la précédente. Pour revenir avec de forts accents hardcore, l’alternance des chants est retrouvée ici. Une mélodie assez sympathique mais qui rappelle trop celle de « Jesus ».

« Stay with me » s’apparente plutôt a une ballade mélodique, ici du chant clair principalement qui amène une tout autre dimension à cet opus. Un chant écorché et crié surgit pour nous faire ressentir un certain déchirement dans cette accalmie du début du titre.

« The crowns of thorns » poursuit l’album, un riffing efficace tout en gardant une harmonie. Ici le rythme est varié et cela fait plaisir. On ne s’ennuie pas il y a de tout sur ce titre. Certainement mon préféré avec ce solo de guitare qui démontre qu’EZOX est loin d’être dénué de talent.

« Un gribouillage » s’enchaîne avec un appel au 911 puis survient une mélodie presque mélancolique qui nous prend aux tripes et nous attire vers des bas-fonds obscurs. La guitare et le chant ici parfaitement maîtrisé et une batterie qui apporte beaucoup au rythme, c’est un pari réussi.

« Wake up ! » qui s’ouvre sur des influences complètement hardcore. Avant d’amener de la mélodie après un moment.

« About love » suit cette piste hardcore en amenant beaucoup de mélodie qui est de grande qualité. Un chant clair alterné toujours ce qui fait la force du groupe. Du pur mélodique ici sans être ennuyant ni emprunté à du metal symphonique. Ils savent rester dans leur thème si je puis dire ce qui donne de la cohérence a cet album.

« Nothing Answers my cries » démarre sur un riffing qui change son tempo. Pour aborder sa vitesse de croisière et amener le chant. Toujours ce chant éraillé qui nous emmène dans leur univers.

« Pierre à la lune » me rappelle la comptine mais, revisité metal, des accords prenants qui surviennent et nous emportent dans notre enfance revisitée. Un jeu de chants extraordinaire qui happe tout de suite l’auditeur dans cet univers si particulier.

One last breath est un pari réussi malgré quelques imperfections à corriger le groupe sort un album de grande qualité. Un accent anglais peut être à travailler pour le chanteur sauf si cela fait partie du charme auquel cas c’est une réussite. Le groupe ne devrait pas avoir de mal à trouver son public et poursuivre l’aventure avec qui on l’espère, un seconde album d’une même qualité.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top