CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


JOHN DIVA AND THE ROCKETS LOVE
Mama said rock is dead [ 2019 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 46.30 - Style : Hard rock 80's
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.spv.de
Contact groupe : https://www.facebook.com/johndiva.rocks/ http://www.johndiva.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 27 octobre 2019 - Chroniqueur : Stef
 

Salut

JOHN DIVA AND THE ROCKETS OF LOVE… tout un programme !! Les aficionados des hard rock style 80’ vont être comblés. Car ce n’est pas la peine de s’attendre à une révolution musicale avec cet album.
Plutôt un hommage ou un revival de la bonne vieille époque où les charts du monde entier n’avaient pas peur de passer du Metal à la radio ou à la télé, où DEF LEPPARD, GUNS ‘N ROSES, BON JOVI vendaient leurs albums par millions et où les kids rêvaient de devenir une star du rock.
JOHN DIVA et ses potes ont dû rêver très fort à cela, car ils ont choisi de reprendre le flambeau du hard rock. Et comme le nom du groupe et de ses membres ne le laissent pas deviner, la reconquête partira d’Allemagne.
« Whiplash » est un titre rentre-dedans, avec tout ce qui faut de guitare saturée, de rythmique puissante et de chant de haute volée… L’ambiance eighties avec le son de 2019. La production est excellente.
« Lolita » fait bien évidemment penser à BON JOVI pour le chant et VAN HALEN pour la musique.
« Rock’n’roll heaven » morceau bluesy, au tempo plus lent que les titres précédents, devient malheureusement lassant dès la moitié du morceau et l’orgue à la fin est carrément has been !!
« Wild wild life » vient à point nommé pour revenir sur des meilleurs bases avec une titre entraînant où le solo de guitare magnifique donne toute sa dimension à ce très bon titre.
« Dance dirty » est sans aucun doute un hommage à DEF LEPPARD tant la ressemblance dans la voix comme dans la composition est flagrante.
« Just a night away » est une ballade certes classique, mais de très bonne facture avec juste ce qu’il faut d’émotion pour ne pas tomber dans la mièvrerie.
« Fire eyes » et « Get it on » montrent l’étendue du talent du chanteur, les compo sont pourtant sans surprise.
« Toxic » est un mid-tempo avec un refrain très sympa, qui lorgne parfois vers les seventies. Un super morceau.

Au final, j’ai un peu de mal à me situer face à ce disque.

La production est très bonne, les musiciens excellents et le chanteur talentueux. Mais à trop vouloir rendre hommage, on finit par lasser.
L’original étant souvent meilleurs que les copies, j’aurai préféré moins sentir la présence de DEF LEPPARD, BON JOVI et VAN HALEN.
La voix et même parfois la construction de certains titres sont vraiment beaucoup trop proches des ces groupes mythiques.
La bonne humeur est là, le talent également mais il manque un peu d’authenticité.
Je reste un peu sur ma faim.
Il faudra être plus personnel sur le prochain album pour exister et avoir sa propre identité.








Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut