CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FIELDS OF NAECLUDA
Fields of naecluda [ 2019 ]
CD Album (Durée : 46.31)
Style : Post-rock atmosphérique
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://
Contact groupe : http://www.facebook.com/fieldsofnaecluda/ http://naecluda.bandcamp.com
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 31 octobre 2019 - Chroniqueur : IvanJack25
 

Fields of Naecluda est un duo rock qui nous vient de France, constitué de Mathieu Schricke à la batterie et de Michel Teyssier aux compositions, guitares, basse, voix et claviers. Style indéfinissable et hors du temps pour ce 1er album, mélange de styles pop, rock et metal atmosphérique, serait-ce une belle découverte en perspective ?

Un peu desservies par une production faiblarde, surtout au niveau de la batterie où le charley et les cymbales semblent étouffées par trop de compression (le mal du siècle !), et un chant parfois un peu lointain, les chansons ont une belle ambiance, servies par des mélodies précises et quelque peu progressives dans l’intention, comme ce premier morceau « Make you Blind » et son ostinato de clavier, présent tout au long du morceau, autour duquel toute la musique se construit. La ballade « I see you » est un bon exemple de l’état atmosphérique du propos, qui se déverse inlassablement tout au long des dix titres.

J’entends par-ci par-là quelques accents du metal alternatif des excellents Fair to Midland, comme « Don’t stop running » ou « Only ashes remains », j’adore cette façon dont le chant évolue lentement dans les médiums aigus, avec un voile éclatant et jaillissant vers une lumière insaisissable. J’adore également « Sea of clouds », ballade très mélodieuse à 7 temps enveloppées de claviers vintage, qui me fait penser au fantastique album Here comes the sun de Klone, et plus encore cette comparaison est justifiée sur « Elysium », où l’atmosphère éthérique est presque palpable, le chant devient superbe et chaleureux, les accords glissent et se mêlent, pour un voyage à peine mouvant, à peine vivant… Lent et somptueux.

Parfois un côté pop se laisse entrevoir, comme sur « Cannot » et «Thinking of you» mais la tendance de l’album est franchement post-rock atmosphérique, tellement atmosphérique qu’il manquerait parfois quelques envolées de guitares ou même de claviers, pour encore poser plus de rêves et plus de couleurs sur cette musique chargées d’émotions positives.

Un bel album que ce Fields of Naecluda, de bonnes émotions, un beau voyage harmonique et mélodique… Bon ben c’est encore un coup de cœur pour moi.







pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top