CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine GONE IN APRIL
Shards of light [ 2019 ]
CD Album (Durée : 56)
Style : Death mélodique métal symphonique power métal
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://www.wavetransform.com/
Contact groupe : https://fr-fr.facebook.com/goneinapril/ https://www.youtube.com/channel/ucwubipzucgfxrsk_wpijbhg
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 01 décembre 2019 - Chroniqueur : Ymir
 

Steve Di Giorgio revient sur un projet assez récent Gone in April qui date de l’an dernier. Premier album pour cette formation americo-canadienne qui a su accrocher des noms respectables sur ce premier opus tels que Marc-André Gingras le batteur de Quo Vadis et Yanic Bercier, guitariste du même groupe.

Au niveau technique on sent la maîtrise du sujet par les différents membres de la formation. Di Giorgio apporte clairement sa touche sur « Shards of Light ». Cette touche de néo-classique avec un chant presque lyrique ajoute quelque chose de pas négligeable.

« Empire of Loss » ouvre l’album et dès les premiers accords on sent la grandiloquence typé années 2000, le violon ajoute une touche très mélodique qui nous rappelle le Power metal. Ce qui ne plaira pas forcément à tout le monde.

« Une Route Nouvelle » et « Reign » sont des ballades très typées folk qui sauront toucher votre cœur tendre qui ne sera pas sans vous rappeler certains titres de Nightwish.

« Haven » avec sa mélodie très entraînante exécutée parfaitement et d’un chant growlé qui rappelle le côté death, nous plonge dans les années 2000 où cela se faisait beaucoup. Un certain âge d’or pour le death mélodique.

« A race with Time » qui met la basse en avant et tous les autres instruments s’articulent autour de ce bassiste talentueux. Le violon contraste avec tout ça apportant une douceur et une certaines fragilité sur les thèmes de l’existence qui importent beaucoup au groupe.

« Brothers in Arms » qui nous offre une prestation vocale qui ne laissera personne de marbre ans un style opératique, la techniques des guitaristes est à souligner ponctuée de la basse. Une track sublime où l’on se régale.

« Unity » ferme l’album juste avant une outro, cette piste à la particularité d’envoyer quelque chose de très catchy et d’édulcoré c’est très lumineux, joyeux, mais ça donne un souffle épique au tout.

Gone In April est l’un de ces groupes qui vous entraîne dans son univers dès la première écoute, facile d’accès il est appréciable par beaucoup même par des non métalleux en musique de fond à l’apéro ça passe crème. Pour les zicos la technique est de mise et vous régalera les oreilles. La production se veut authentique avec une composition riche et talentueuse.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR