CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine RAGARAJA - Egosphère [ 2019 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (00:51) | Progressif
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://
Contact groupe : https://www.facebook.com/ragarajaband/ https://www.facebook.com/ragarajaband/

 Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 24 janvier 2020
Chroniqueur : Ymir

Ragaraja est un groupe de metal progressif français originaire de Paris formé en 2014 ; composé des guitaristes Chris Ferrero et Stanislas d'Arnoux, du bassiste Fabien Chevalier et du chanteur Euryale.

En Novembre 2019, Ragaraja sort son premier album "Egosphère" sur le thème de la liberté comme une nécessité afin de fuir la société et son quotidien. Pour un 1er album, le groupe a été généreux, 10 titres plus 1 titre bonus.

L'intro nous donne l'impression d'être à la veille d'une bataille. Dès le 2eme titre, on ressent une grosse influence hardcore avec des sonorités orientales.

Les musiciens nous font la démonstration de leur technicité, ils varient sans aucune difficulté entre le rythme lent, saccadé et rapide ; les breakdowns lourds sont là aussi. Néanmoins, il y a un effet sur la batterie qui me dérange un peu.

Au niveau du chant, Euryale passe du chant rap typique du core au growl en passant par le chant clair et les chuchotements. Les paroles sont poétiquement torturées, ça sonne un peu comme un cri de désespoir.

En plus du chanteur, on a un chœur qui apporte une dimension chaotique à l'album.

Plus on avance dans l'écoute d'Egosphère, plus on remarque une progression dans la qualité des morceaux. On a envie de piétiner en rythme. L'album est carré, la production est soignée, c'est impressionnant pour une première fois. On sent qu'il y a eu énormément de travail.

Vers la fin, on s'ennuie un peu, c'est trop long je trouve et assez barbant. Néanmoins, Egosphère m'a convaincu du potentiel de Ragaraja, j'ai hâte de voir la suite et leur évolution.




pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR