CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MARKO HIETALA
Pyre of the black heart [ 2020 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 54.00 - Style : Metal folk et épique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.nuclearblast.de
Contact groupe : https://www.facebook.com/markohietalaofficial/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 19 mars 2020 - Chroniqueur : IvanJack25
 

Marko Hietala, connu pour être le bassiste et deuxième vocaliste majestueux de Nightwish, sort cette année ce premier album solo, très loin des contrées symphoniques de son groupe actuel et aussi éloigné du gros son Heavy de son autre groupe non moins excellent, Tarot, qui a apparemment cessé ses activités depuis quelque temps.

Pyre of the Black Heart est véritablement intimiste et beaucoup plus calme que ce dont il nous a habitué à connaître de son talent. Cette facette inconnue du finlandais est toute à son honneur, car les morceaux ici proposés rivalisent d’ambiances légères et acoustiques, et inspectent d’autres aspects plus émotionnels et feutrés de sa voix, que nous avons l’habitude d’entendre souvent dans les aigus tout en puissance et justesse.

Les atmosphères sont donc variées, proposant du folk-rock épique « Stones » que n’aurait pas renié Gary Moore, en passant par des ballades longues et touchantes, «The voice of my father», « For you » avec un final floydien de toute beauté, frôlant l’électro avec « I am the way » et ses séquences de percussions synthétiques, offrant ainsi toute une palette méconnue de sa technique, même la plus émotionnelle, « I dream ». Toujours en parlant ballade, «Truth shall set you free» ravira les fans de folk sylvestre, guitare acoustique, violons, vielles et chant doucereux et mélodieux à souhait.

«Star, sand and shadow» surprend également avec son intro de synthé que n’auraient pas renié les Tangerine Dream, morceau très pop 80 dans l’esprit, très mainstream ou AOR comme on disait avant. «Runner of the railways» est très heavy épique, l’ombre de Gary Moore se ressent à nouveau, dans l’esprit hard-rock entre folk et celtique et est très réussi, on a même droit à un passage mixant orgue Hammond et power metal. Très sympa aussi cette «Death march for freedom», très rythmée vocalement et superbement harmonisée, toujours dans un esprit revival 80’s, on pense parfois à Pretty Maids, ou même Van Halen époque Sammy Haggar.

On a l’impression que tout va à la voix de Marko, avec une inspiration pas toujours au rendez-vous dans tous les morceaux mais l’essai était tout de même périlleux. Une bien belle surprise vous attend lorsque vous découvrirez cette belle œuvre. Le chant de Marko est varié, très peu poussif, tout en finesse et en couleur, le musicien se renouvelle, même à plus de cinquante balais, et ne nous fait pas regretter une seule seconde, bien au contraire, cette infidélité à la grosse machine Nightwish, quelque peu pompeuse et il faut bien l’avouer, un peu usée.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut