CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine NORD
The only way to reach the surface [ 2020 ]
CD Album (Durée : 43.00)
Style : Post rock, math rock
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.klonosphere.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/nordmusicband/?ref=page_internal https://nordnordnord.bandcamp.com/
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 avril 2020 - Chroniqueur : Stef
 

Salut !

"The only way to reach the surface" est le deuxième album de ce combo parisien et nordiste. Je ne vais pas tourner autour du pot, ce disque est un bonheur pur dans cette époque troublée. Une bouffée d'oxygène. A ne rater sous aucun prétexte. D'ailleurs, je crois que le gouvernement va ajouter une case à l'autorisation de sortie afin de pouvoir se rendre chez son disquaire préféré pour acheter cette pépite. C'est à l'évidence une sortie nécessaire et impérieuse dans cette période de confinement.

« Love ». Que ce premier titre est trompeur et à la fois symptomatique de ce que ce quatuor est capable de nous offrir. Une délicatesse aérienne, une subtile douceur que vient faire voler en éclat le brutal « Violent shapes » qui alterne avec intelligence la violence des riffs, la puissance de la batterie et de la basse, les hurlements du chanteur et des passages pop-rock où la voix magnifique de Florent nous permet de reprendre notre souffle.
« Circular haze » propose un intermède pop avec une très belle mélodie avant l’excellent « Unstoppable » où le chant déchiré et puissant donne une dimension incroyable à ce titre. La basse et la batterie sont simplement magistrales. Les guitares se répondent dans un déferlement de violence. Un titre d’une richesse et d’une technicité hors du commun. Une pure merveille.
« Happy shores » revient sur un schéma pop nostalgique. Une belle transition avant « Anger management » titre expérimental, très technique, avec un chant en retrait, laissant la part belle aux instruments, chaque membre montrant l’étendue de son talent.
« We need tu burn down this submarine » est un titre oppressant, parfois étouffant comme peut l’être l’ambiance d’un sous-marin en plongée ou d’un confinement en période de crise sanitaire. L’alternance entre les rythmes ressemblent aux émotions que l’on traverse au travers d’une journée. Violence, apaisement, hyper-énergie, et moment de doute. Encore une belle réussite.
« 1215225, part 2 » titre prog-mélancolique ( pléonasme !! ), est un superbe morceau qui nous amène tout doucement vers le chef d’œuvre inclassable de cet album, « The only way to reach the surface ».
Ayant quitté le confinement du sous-marin en feu, l’auditeur remonte doucement à la surface grâce à un titre magistral. Sorte de bouée de sauvetage, de lumière à la surface de l’eau, de bras tendus vers les naufragés. Comme un désespéré qui voit sa vie défiler devant ses yeux, le groupe revisite l’histoire de la musique et de ses influences avec une intelligence rare dans les transitions, on passe du prog au rock, du jazz au métal, de la pop à l’expérimental, avec une virtuosité hallucinante. N’allez pas croire qu’il s’agit juste d’une démonstration technique, d’un inventaire à la Prévert. Il y a une réelle cohésion et unité dans ce titre.
Vous l’aurez compris, j’adhère à 100% à l’univers de ce groupe. Il est rare d’avoir à chroniquer un disque aussi riche et intense que celui-ci et je me sens réellement chanceux d’avoir pu découvrir ce groupe, qui pour moi, devrait être un acteur majeur de la scène internationale dans le futur.
En plus, ils ont eu le bon goût de choisir comme nom, « Nord », qui représente pour moi non seulement mes origines mais surtout une identité. Les photos de leur page FB prises au Tréport ont fini de faire chavirer mon cœur.
J’ai hâte de pouvoir les voir sur scène et je recommande donc ce disque, ce joyau, cette perle à toutes les oreilles en mal de bonnes musiques.

Stef

Membres du groupe:
- Florent Gerbault : chant, guitare et synthé
- Manuel Dufour : guitare et synthé
- Thibaud Faucher : batterie et percussions
- Romain Duquesne : basse et aux samples





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR