CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DREAMWALKERS INC
A night at the theatre [ 2020 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album Live - Durée : 78.00 - Style : Metal progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.layered-reality.com
Contact groupe : http://www.dreamwalkersinc.com http://dreamwalkersinc.bandcamp.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 juin 2020 - Chroniqueur : IvanJack25
 

Totalement inconnu de votre serviteur, la galette vient de tomber près de moi. Venu des Pays-Bas, cet album est un live enregistré en 2019 dans un petit théâtre, le Parktheatre situé à Alphen aan den Rijn, petite commune entre la Haye et Amsterdam.

Après quelques recherches sporadiques, le combo existe depuis 2016 et n’a sorti qu’un seul album studio, First Re-draft.

A l’écoute des 10 morceaux extrêmement bien fournis, on se prend à rêver quelques années en arrière, comme si la naissance du metal prog des années 90 surgissait à nouveau des limbes. Loin d’être inintéressant, mais quelque peu daté, le style de Dreamwalkers Inc. fait penser aux meilleurs moments des premiers albums de cette ère, à savoir le When dream and day unite (avant que James Labrie n’occupe le chant), on retrouve également les ambiances de Threshold, Landmarq, Eldritch et même quelques clins d’œil marillionesques dans les claviers, du plus bel effet.

Les morceaux s’enchaînent bien, diffusant une patte épique et théâtrale, notamment grâce aux chœurs, hélas pré-enregistrés, les musiciens sont bons et attentionnés, et les deux voix mixtes de Tom de Wit et Radina Dimcheva se partagent allègrement les mélodies et les émotions.

Quelques coups de folie parfois, comme les blast-beats de « Aphrodisia » et « New strength », et l’épique type neo-prog de « The more we remember » et ses 22 minutes au compteur (un poil long pour tenir en intérêt l’auditeur quand même...).On ne s’ennuie pas une seconde en écoutant cette musique très mélodieuse, une meilleure production, surtout au niveau de la batterie qui reste un peu brouillon, aurait été bien appréciable.

Cette mise en bouche bien sympathique me donne envie d’écouter leur album studio, dommage que le groupe ne soit pas né plus tôt, il aurait fait fureur au milieu des années 90… Ce concert est également disponible en intégralité sur Youtube.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut