CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ARS NOCTURNA
Nyarlathotep [ 2020 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album - Durée : 35.26 - Style : Oriental black/death
Informations :
Interview :
Contact label : http://haarbn.com/
Contact groupe : https://www.facebook.com/arsnocturnaband/ https://arsnocturna.bandcamp.com/album/nyarlathotep?fbclid=IwAR3U7Zfm862D6cw5phyJIx5Oj-VwTTikURr21VKbHDVtS7paHDT3awn6nRQ
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 août 2020 - Chroniqueur : Black.Roger
 

A l'écoute aujourd’hui, le second album des Russes de ARS NOCTURNA qui ont sorti en Avril dernier "nyarlathotep", 8 titres d'oriental black death qui nous est offert après un parcours passionné de plus de 10 années dans l'underground metal venant de l'est.

Ce quintette basé à Stavropol a été créé en 2009 sous le nom de Nocturna et a sorti à l'époque une première démo intitulée "ouroboros" (2013). Puis après un certain "stand by" nos Russes de l'extrême effectuent un nouveau départ avec en 2017 un single "rithimorum" mais cette fois-ci sous l'appellation ARS NOCTURNA. S’en suit l'album "epsilon" qui voit le jour en juillet 2018. Il est suivi par l'opus "nyarlathotep" de 2020 objet donc de cette chronique.
Le groupe navigue sur des textes relevant de la mythologie orientale et si l'album "epsilon" était consacré à la Grèce antique, "nyarlathotep" quant à lui nous emmène dans l'ancienne Egypte pour une certaine Apocalypse textuelle et musicale.
Nous relevons donc à l'écoute des oeuvres de nos amis Russes une grosse influence de Rotting Christ et Nightfall, mais aussi pour "nyarlathotep celle de Nile bien entendu.
Ce nouvel opus nous interpelle avant écoute avec tout d'abord l'artwork de couverture de la pochette CD très "parlante" bien remarquée en fait, oeuvre de Maxim Emilov, guitariste de la formation. Et puis nous partons en voyage tout au long des 36 minutes d'enregistrement à l'aide d'un death metal mélodique aux dérives black, mais surtout aux fortes déviances orientales.
Les compositions sont variées certes pour des ambiances bien senties, mais nous avons l'impression d'écouter des "cover" des groupes cités en influences. Alors le quintette croit en lui, en sa musique et se donne du mal pour nous convaincre. Il en a les moyens bien sûr car les instruments sont bien maîtrisés, manque seulement un peu plus d'originalité et c'est un peu dommage.

Ecoute agréable quand même, vous pouvez vous laissez tenter et encourager Ars Nocturna, il le mérite, groupe à suivre de toutes façons!





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut