CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine COLOSSUS OF DESTINY
Last Call [ 2020 ]
CD Album (Durée : 37.58)
Style : Metalcore
Informations :
Interview :
Contact label :
Contact groupe : https://www.facebook.com/colossusofdestiny https://colossusofdestiny.bandcamp.com/album/last-call-2
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 juin 2021 - Chroniqueur : Chart
 

COLOSSUS OF DESTINY se forme à Paris à la fin des années 2000 sous la forme d'un quatuor avec Igor à la basse, Étienne à la batterie, Julien à la guitare et Noé à la guitare et au chant. Le groupe sort un premier EP en 2009 sobrement intitulé « Colossus Of Destiny » puis un second en 2011, « Eden ». Fort de sa lancée le groupe poursuit sur sa trajectoire et sort en 2013 un premier album « In Lesser Brightness ». On retrouve même le quatuor en 2017 en tournée à Cuba. COLOSSUS OF DESTINY est de retour en 2020 avec un nouvel album, « Last Call ».

Avec une telle expérience, il n'est pas très surprenant de voir ce groupe arriver avec une très bonne production. Il faut dire que COLOSSUS OF DESTINY s'est enfermé 18 jours en studio avec Francis CASTE connu pour son travail avec HANGMAN'S CHAIR, COWARDS ou encore KICKBACK. Le résultat est là, bien propre, bien équilibré et forcément puissant.

Ce nouvel album se compose de 8 pistes dans un style metalcore d'un genre un peu particulier. « Behinf Exposed Lines » ouvre ce disque sur une note mélodieuse qui pourrait presque faire penser à un groupe progressif. C'est finement joué, un peu psychédélique et très bien senti. Les arrangements sont bien gérés et les effets ne manquent pas. L'arrivée du chant et des riffs metal viennent donner à ce morceau un ton différent. Les tonalités de ce morceau sont néanmoins assez inhabituelles pour ce type de riffs. Cela vient donner une certaine originalité à ce morceau et au groupe, ce qui est loin d'être désagréable. « A Song From My Girlfriend's Mixtape » est plus direct, plus conventionnel. On retrouve d'ailleurs sur ce titre Cubi de HANGMAN'S CHAIR venu prêter main forte au chant. On poursuit sur cette bonne lancée avec « Bitterseet And Pathetic » avant une interlude intitulée « Last Call ». Ce petit air n'est là que pour mieux repartir avec un titre très direct, « A Wicked declaration ». On retrouve deux nouveaux invités, Julien de COWARDS et Felix de PROJECT O. Ce morceau rapide ne manque pas de riffs contrastés mais surtout d'énergie. C'est clairement taillé pour le live avec des riffs particulièrement directs. On revient à un peu plus de lourdeur avec « Shapes And Figures » qui nous démontre à quel point cet album est contrasté et diversifié. COLOSSUS OF DESTINY joue sur la diversité entre ses compositions et on ne peut qu'apprécier la démarche. C'est encore le cas avec un titre un peu plus lourd, « Yes I Built No Wall » avant de conclure avec un titre mélodieux et peut-être plus sombre, « Before It Ends ».

COLOSSUS OF DESTINY nous livre un album riche et intéressant. Le travail de composition et d'arrangements est pour le moins abouti. Il y a une certaine originalité chez ce groupe qui ne devrait pas tarder à se faire remarquer.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top