CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine LEWIS
Inside [ 2021 ]
CD Album (Durée : 46.09)
Style : Rock Psychédélique
Informations :
Interview :
Contact label : https://www.klonosphere.com
Contact groupe : https://lewisferaud.com https://lewisferaud.bandcamp.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 10 juin 2021 - Chroniqueur : Chart
 

Sortir un premier album, c'est toujours une expérience unique. Et lorsqu'il s'agit d'un projet solo, ça l'est encore plus. Lewis est un songwriter marseillais qui pour l'occasion s'est adjoint les services des musiciens de TENSE OF FOOLS afin d'enregistrer ce premier opus. On compte parmi ses influences des personnes telles que Steven WILSON ou des groupes tels que ROVER. Cela ne l'empêche nullement de sortir un album personnel sous le titre de « Inside » sur le label KLONOSPHERE.

C'est avec une excellente production que LEWIS nous livre cet album. J'ai pour habitude d'y prêter une attention particulière car c'est la première chose que je remarque. Si l'album est bon mais mal produit, l'écoute est souvent « polluée » par des parasitages. Mais ici, aucun regret, c'est tout bonnement impeccable et dans un esprit qui correspond totalement à l'ambiance musicale du groupe. On peut savourer ces compostions le plus tranquillement possible. Il n'y a qu'à se laisser porter par cet ensemble très bien réalisé.

LEWIS nous délivre pas moins de 11 titres dans un esprit fortement influencé par les années 70 tant au niveau de la production que dans la composition. On commence par « Entrance », un morceau qui porte évidemment bien son nom. Piano, batterie, saxophone viennent ouvrir ce disque en toute délicatesse avant que « Time Money And fear (Part 1) » ne vienne poser vraiment les choses. C'est calme, doux et va s'en rappeler quelques groupes tels que ANATHEMA ou STEVE WILSON. L'ambiance psychédélique prend très vite et on se laisse porter par ce morceau aux allures incantatoires avant d'embrayer sur « Inside The Day » dans une tonalité toute aussi attrayante. On se laisse embarquer par cette ambiance très posée. Ce morceau a une tonalité peut-être un peu plus pop mais dans un esprit 70's très prononcé. « Fox » lui fait suite avec une touche nettement plus rock. Encore une fois, LEWIS n'est pas un groupe tout à fait conventionnel pour 2021. C'est vers le passé qu'il faut regarder pour appréhender au mieux cet album et peut-être jusqu'aux années 60 pour ce titre. Il y a toujours cette touche psychédélique qui vient donner à ces morceaux une dimension singulière. On garde le rock avec quelques touches de blues pour « Cruel World ». C'est aussi le moment de découvrir une chanteuse en duo sur ce morceau avec Lewis. Plus l'album avance et les titres se déroulent et plus l'esprit PINK FLOYD semble venir contaminer ce disque. C'est le cas sur le morceau « I Just » avec des influences qaue je trouve proche d'un Syd BARRETT. On passe par l'acoustique avec « Again » avant de retrouver le rock psychédélique sur « Cry A Man ». On parlait de PINK FLOYD, voilà un titre qui clairement ne peut vous faire penser au morceau « On The Run » de « The Dark Side Of The Moon ». LEWIS fait bien entendu cela à sa manière et cela est très différent du morceau auquel je fais référence. Et puis, faire référence à ce titre est tellement rare ! Et enfin, autant faire référence à l'un des plus grand groupe de rock de tous les temps ! On retrouve une ambiance plus feutrée avec « King Of Falls ». Je ne veux pas enfoncer le clou mais sincèrement on aurait presque l'impression que monsieur David GILMOUR himself est venu nous coller un petit solo dont lui seul a le secret avant un départ en fanfare particulièrement intéressant. On retrouve enfin « Time And Money Part II » dans un esprit différent encore plus poussé. Cet album n'en finit pas d'évoluer et de proposer des choses de plus en plus abouties et approfondies. Il y a du génie là dedans, il ne faut pas le perdre de vue. On termine avec « The End ». Bon avec tout ce que j'ai écrit jusque là, on pense immédiatement au morceau de THE DOORS mais non, il ne s'agit pas d'une reprise mais bien d'un morceau original. Nous sommes sur un esprit un peu plus electro. Là encore LEWIS continue de nous surprendre avec ce morceau d'une grande bravoure.

LEWIS joue avec les influences et les codes pour un album magistral. Il y a de quoi être surpris par ces différents morceaux mais il y a un dénominateur commun qui s'appelle la qualité. Si vous aimez le rock psychédélique, les années 60 et 70 et les artistes qui prennent des risques, ne passez surtout pas à côté de cet album !





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top