CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


LAID IN ASHES
Bastards From Hell [ 2006 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 35.12 - Style : Death Thrash
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.perishinlight.de
Contact groupe : http://www.laid-in-ashes.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 17 mai 2006 - Chroniqueur : APOCRYPHE
 

Tout d’abord rien qu’à voir la pochette de ce cd, ça m’a tout de suite inspiré confiance. Apres je sais que ça dépend des goûts de chacun mais moi c’est le genre de pochette auquel j’accroche vite.

Mais bon, avoir une belle pochette c’est bien beau mais encore faut il que le contenu de l’album soit de la même qualité.

C’est donc avec enthousiasme que j’insère cette galette dans mon lecteur.
Dès les premières notes on cerne tout de suite le style du groupe. Laid In Ashes œuvre dans un thrash death des plus classiques, bien maîtrisé mais sans payer de mine non plus.
Le premier élément qui choque c’est la voix guttural grave surmixée par rapport au reste. C’est vrai qu’il a une belle voix mais ce n’est pas la peine d’en faire trop non plus.
Tant qu’on parle de la partie « chant », on notera qu’il y a une alternance entre voix grave gutturale donc et voix plus aigue style black métal, qui elle n’est étonnement pas surmixé … Au final cette voix « black » rend finalement mieux que celle « porcine », ce qui nous amène presque à regretter qu’il n’y ait pas qu’elle.

Niveau instrumental rien à redire. Les zicos maîtrisent leur sujet. On ressent quand même une petite faiblesse au niveau de la rythmique, qui manque de « punch » si j’ose m’exprimer ainsi, ce rajoutant à ça encore un problème de mixage avec la caisse claire qui sonne trop « casserole » à mon goût.

Par contre au niveau des riffs proposés par les guitares absolument rien à redire. Même si ça reste très basique (les mauvaises langues diront « déjà vu »), l’ensemble est bien lourd à souhait, très agressif. Que demander de plus !

Sinon on y va pour les petites particularités ou incongruités de ce Bastards of Hell.
Tout d’abord l’apparition de chant clair en back voice sur Children of Darkness et pour le moins surprenante, surtout après avoir mangé se déluge de violence dans la tronche. Cette chanson se voit d’ailleurs attribuer le titre de « chanson la plus mélodique de l’album » alors que Face of Death, à l’inverse, celui de « chanson la plus bourrine ». (Applause).

Ensuite les brèves nappes de clavier sur le titre Gabriel qui font plus penser à du Jean Michel Jarre qu’à du Dimmu Borgir… Là c’est un coup dans l’eau. J’ai trouvé ça moche et sans grand intérêt. Dommage puisque la chanson est très bonne si on oublie cette faute de goût.

D’après moi, le plus gros problème de ce groupe c’est qu’ils essayent d’être mélodique mais sans grande franchise … On a l’impression que les parties mélo ne viennent pas « naturellement » mais plus comme une contrainte que le groupe s’impose. Je trouve ça vraiment dommage car ce groupe gère vraiment quand il s’agit d’être bourrin. Alors comme disais un certain philosophe dont j’ai oublié le nom : « Perfectionnes tes points forts pour compenser tes points faibles » (ou un truc du genre). Bref je pense que vous avez compris l’idée. C’est la plus grosse critique que je leur fait donc : « Il n’y a pas de honte à être méchant ! Alors bourrinez parce que vous le faites bien. »




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
LAID IN ASHES - Solitary Ghostride


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut