CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine SETHERIAL
Death Triumphant [ 2006 ]
(Durée : 38.00)
Style : black brutal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.regainrecords.com
Contact groupe : http://www.setherial.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 18 mai 2006 - Chroniqueur : SEED OF PERVERSION
 

Ah la la … le black brutal et la Suède, c’est un peu comme la France et ses manifestations, c’est quasi indissociable et chaque pays possède sa petite touche inimitable, son savoir faire dans le domaine concerné. Dans le cas des manifs à la française, le ton est loin de s’adoucir, et pour le black à la suédoise, on aurait pu croire la même chose avec le dernier album de Dark funeral qui était brûlant et caustique mais force est de constater que chez Setherial, la mayonnaise a du mal à prendre avec ce 5e album.

En effet il est bien loin le temps de Nord et Hell Eternal avec leurs atmosphères glaciales et leurs lead guitares frissonnantes qui fendaient le blizzard intense des guitares rythmiques. Ici tout est devenu très propre, trop à mon goût pour pouvoir proposer un black digne de ce nom. Même si les zicos jouent toujours aussi vite et avec une maîtrise impressionnante en nous déballant des kilos de riffs divers et variés, les atmosphères qui faisaient de Setherial un groupe à part s’en sont définitivement allées. Les morceaux sont plus techniques qu’auparavant, allant de paire avec la variété des riffs et par conséquent on se retrouve avec quelques parties qui sont à la limite du death, très loin du black froid des débuts du groupe. Alors même si on peut retrouver des riffs vraiment intéressants dans ce Death Triumphant comme le lead principal du morceau qui porte le même nom que l’album, l’écoute de ces dix morceaux finit par se faire un peu longue en dépit de ses 38 petites minutes. En fait on a presque l’impression d’écouter un nouvel opus de Naglfar mais en moins accrocheur.

En fin de compte, on peut penser que les gars de Setherial ont un peu perdu l’inspiration et en essayant de ne pas se répéter sont un peu tombé a coté de la plaque. Dommage pour ce groupe qui a su créer un style. Je pense que les fans de la première heure seront un peu déçus comme moi mais les amateurs de brutalité maîtrisée y trouveront sûrement leur compte.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
SETHERIAL - Ekpyrosis

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top