CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PROPHETIC SCOURGE
Gnosis - A Sorrower [ 2021 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 64.47 - Style : Death metal progressif
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.klonosphere.com
Contact groupe : https://www.facebook.com/propheticscourge https://propheticscourge.bandcamp.com/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 04 février 2022 - Chroniqueur : IvanJack25
 

Signature de l’excellent label français Klonosphere, Prophetic Scourge nous assomme la face d’entrée avec son deuxième album très accrocheur, bourré d’énergie, d’inspiration et de savoir-faire.

Les bayonnais nous déversent un death-metal progressif du plus bel effet, alliant le death old-school aux relents bienvenus de Death, Morbid Angel ou encore Nocturnus à la modernité de ce qui se fait de mieux actuellement dans le style, de Gojira à Hypno5e en passant même par Amon Amarth et son côté bestial.

Tous les éléments sont présents pour bien faire et superbement interprétés, arrangés et composés. Les guitares sont effilées, précises, violentes parfois mais aussi mélodiques, autant dans les riffs principaux, les doubles harmonies et les chorus très bien exécutés avec un sens de la mélodie assez bluffant. A noter que l’un des gratteux est l’excellent Romain Larregain, qui officiait dans le sublime combo Silent Opera il y a quelques années, au côté du batteur Jon Erviti, qui est également l’homme derrière les fûts ici.

Ce batteur est également exceptionnel dans la précision, les cassures de rythmes, les syncopes, mesures asymétriques et les blast-beats fusent comme des jets de pierres lancés par des catapultes minutieusement calibrées. Le chant est guttural à souhait et parfois éraillé jusqu’à l’aigu insoutenable, son timbre est une sorte d’hybride entre notre regretté Chuck Schuldiner (Death) et le meilleur de Mikael Akerfeldt lorsqu’il nous envoûtait de ses growls magnifiques et parfaits dans les albums d’Opeth jusqu’à Watershed.

Comme le traitent les textes et l’histoire, cet album est une odyssée très dark, sombrant dans les méandres de la mythologie ésotérique et les tréfonds de la mémoire universelle de l’humanité, jusqu’à ses mystères insondables du début des âges immémoriaux. A ne pas mettre entre toutes les oreilles, car de par sa noirceur, ces sons peuvent rendre fous les plus fragiles des hommes. Une belle réussite en tout cas, intense, dantesque !





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut