CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


INFERIA
Grind Cumpaign [ 2022 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 32.12 - Style : Grindcore
Informations :
Interview :
Contact label : https://www.greatdanerecs.com/eshop/web/
Contact groupe : https://www.facebook.com/inferia1989 https://inferia.bandcamp.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 13 juillet 2022 - Chroniqueur : Chart
 

Si vous n'avez pas encore entendu parler de INFERIA, c'est normal. La scène grind n'est pas la scène la plus commercial du metal et ce groupe nous vient de Finlande. Pourtant INFERIA existe depuis 1989 et a écumé les scènes metal extrêmes de la Scandinavie. Certains ont depuis 1989 eu le temps d'exploser et de devenir cultes comme NASUM, NAPALM DEATH ou encore CARCASS en se tournant vers un metal extrême plus heavy, d'autres sont restés fidèles à leur amour pour la vitesse et la brutalité. C'est le cas de INFERIA qui revient aujourd'hui avec son septième album simplement intitulé « Grind Cumpaign » faisant suite à « Fistament » sorti en 2014.

Suis je dans l'obligation de préciser que cet album dépote ? Vous vous en seriez doutés bien évidemment. INFERIA nous livre un album compact, rageux qui ne lâche rien de bout en bout. Bien évidemment la production rend les choses encore plus agressives avec un son death metal totalement assumé. On a d'ailleurs l'impression de se faire passer dessus par un rouleau compresseur qui avancerait puis reculerait à l'infini. Quasiment pas de coupures entre ces 22 titres dont le plus long avec ses 2 minutes 28 et sa courte introduction de saxophone vient poser l'ambiance, « Every Hole Dripping ». Pour le reste c'est clair, pas de répits. On rentre dans le lard en continu jusqu'à l'épuisement. Alors ça fonctionne, c'est clair même si on a l'impression que cette demi heure d'écoute est plus longue que prévu tant les changements sont rares car ça va vite, très vite. Sur ce disque et on enchaîne des titres à la fois évocateurs et poétiques tels que « Fuckathon », « Frozen Clit », « Philormania Orgasmatra », « Working Ass Hero », « Fucked With No Vaseline » ou encore « Nation(a)nal Erection Day ». Je vous livre un florilège de poésie de dérision vous l'aurez compris.

Si on met en relief le côté blague et ultra bourrin de cet album, il n'en reste pas moins des musiciens super carrés et techniquement à la hauteur de ce qu'ils entreprennent. Les novices en matière de grind auront de quoi se mettre dans leurs oreilles. Il y a du très bon dans tout ça, il faut juste aimer les avalanches de riffs et la brutalité.





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut