CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ALLEN/OLZON
Army of dreamers [ 2022 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 55.00 - Style : Metal melodique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.frontiers.it
Contact groupe : https://www.facebook.com/allenolzon/
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 27 septembre 2022 - Chroniqueur : IvanJack25
 

Voici venu le deuxième album du duo-projet composé de Russel Allen (Symphony X, Star One) et Anette Olzon (ex-Nightwish, The Dark Element), projet créé par Magnus Karlsson, guitariste et compositeur surdoué et prolifique à souhait. Pas de doute, nous allons entendre de la très bonne musique, mélodieuse et entrainante à souhait.



Je ne présente pas les deux vocalistes, tout le monde les connait et on sait leurs qualités indéniables d’interprètes et de mélodistes. Pour ma part, je suis ultra-fan de Russel, depuis les premiers Symphony X jusqu’à ses derniers projets où il apparait comme invité, Star One et Ayreon d’Arjen Lucassen en premier lieu et les albums Allen/Lande, initiés également par sieur Karlsson, plus personne n’a rien à prouver, excepté le fait qu’ils se doivent de sortir de très bons albums.



Concernant Anette, j’aime beaucoup plus sa voix et sa façon de chanter depuis qu’elle n’est plus dans Nightwish, ses deux albums solo sont excellents (ma chronique du dernier en date « Strong » doit être encore dans ses pages) et très éclectiques et le projet de l’ex-Sonata Arctica Jani Limatainen The Dark Element est un monstre de puissance mélodique et sied parfaitement au timbre assez particulier de la suédoise.



L’album démarre en trombe avec l’excellent morceau-titre « Army of Dreamers », gros cuivres en intro, mélodies catchy, deux voix superbes, en osmose et un refrain de toute beauté. La suite ne dénote pas, c’est puissant, mélodieux, les guitares sont inspirées et énergiques, la section rythmique métronomique et dynamique, l’alternance des deux voix fait le job sans souci.



En plus du style que l’on connait de Magnus (Freefall, Heart Healer…), se trouvent de grands renforts symphoniques, cuivres et cordes optimisent les compositions, « A million skies », « Carved into stone » et certains passages font étonnamment penser à d’autres albums magnifiques, comme le refrain de « All alone » qui fleure bon le « Epicloud » de Devin Townsend en duo avec Anneke (le timbre des deux chanteuses n’est pas si éloigné en fin de compte…) et « Look at me » comporte des points communs avec les récents Nightwish, à coup de refrains efficaces et de gros amas de cordes, comme si un orchestre se déchainait derrière les métalleux, qui eux, donnent dans le sonore et la maîtrise. A noter sur ces deux chansons que Anette a rarement aussi bien chanté, atteignant parfois des notes aigües que nous ne lui connaissions pas. Flamboyance est le maître mot de cet album !



Plus on s’approche de la fin, plus on sent une touche moins épique et plus « pop », « I am gone », « Are we really strangers », un peu comme le font très bien Amaranthe par exemple, une belle fusion entre musique populaire, avec sonorités modernes dans les claviers et metal classique désirant fédérer les non-initiés à cette musique de grande qualité. Le dernier titre « Never too late » pourrait intégrer un album de Nightwish, de Xandria, ou même d’Epica (le côté extrême en moins…) tant il se confond avec ce style metal mélodique à tendance symphonique des maîtres du genre.



Cet album est à nouveau un belle réussite, un poil plus varié que Worlds apart son prédecesseur, imposant une fois de plus Magnus Karlsson comme un des meilleurs compositeurs actuels (à l’instar de son collègue de label Alessandro Del Vecchio) et très fin guitariste et confirmant la classe et le talent de Russel Allen et Anette Olzon, cet album faisant quand même la part belle à la chanteuse, qui nous sert sur un plateau d’argent tout ce qu’elle peut donner de meilleur musicalement. A vous procurer sans hésiter !!!





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut