CHRONIQUES D'ALBUMS




pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


RECKLESS
TMTT80 [ 2022 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine CD Album - Durée : 60.00 - Style : Glam metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.burningmindsgroup.com
Contact groupe : https://www.facebook.com/reckless80
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 25 octobre 2022 - Chroniqueur : IvanJack25
 

Soyons un peu léger aujourd’hui et donnons-nous un peu de fraîcheur musicale, avec ce groupe italien Reckless, fleurant bon les années 80 et le bling bling de l’ère du glam et du hair metal, comme on la nommait si bien, à cause des coupes de cheveux excentriques et exacerbées (permanentées qu’on disait…) des musiciens de l’époque.

Je ne sais pas s’il y a encore un public conséquent pour ce style de musique ultra vintage mais il est toujours intéressant d’écouter ce que peut apporter un jeune groupe en 2022 à jouer du heavy glam de 1985… Après tout, quand c’est bien fait et pas trop sérieux, ça peut le faire, non ?

Et c’est le cas ici avec ces douze morceaux qui annoncent d’entrée la couleur par le titre de l’album et le premier morceau, « Take me to the eighties ». On navigue entre Poison, les deux premiers albums de Ratt, surtout par le timbre du chanteur A.T. Rooster qui rappelle étrangement Stephen Pearcy et le Mötley Crüe période « Girls, girls, girls » et « Doctor Feelgood ». Le chant fait même une tentative à la Tom Kiefer de Cinderella, éraillé et saturé à souhait, (« Rock Hard in your party » et « Red Lips »), le problème est qu’on sent que la voix est forcée et le timbre non naturel. Mais le tout sonne quand même très bien. Bonne idée !

La production de la batterie est un peu too much, volontairement afin de reprendre les sons de l’époque, les guitares sonnent comme il faut et se taillent de bonnes conversations en solo, parfois même assez virtuoses et les chœurs ponctuant tous les ponts et refrains de chaque morceau sonnent surannés mais font bien sûr partie intégrante du genre.

Les italiens ont placés quelques traits d’humour, dans certains titres comme « Chic and destroy », clin d’œil au Seek and Destroy de Metallica, et poussent le bouchon jusqu’au sobriquet du batteur Mikki Mixx, rappelant sans nul doute Nikki Sixx des Mötley.

Un bon album de glam comme seul quelques rescapés du style en font encore, je pense à Steel Panther et nos français de Black Rain, ne reste plus qu’à évoluer un peu pour le prochain album, le risque étant de lasser et de disparaître aussi vite qu’ils sont apparus dans ce style sans grande possibilité d’évolution. Allez on parie !!!





Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut