CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DEATH SS
The 7th seal [ 2006 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 60.03 - Style : glam goth
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.regainrecords.com
Contact groupe : http://www.deathss.com
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 11 juin 2006 - Chroniqueur : SINISTRE.13
 

Il y a des jours comme ça où tout va mal, vous vous réveillez du mauvais pied, votre femme tarde à vous apporter le petit déj au lit, le café est trop chaud, seul un rapide coup d’œil à votre boite aux lettres vous fait esquisser un léger sourire, enfin de nouvelles productions à se mettre dans les écoutilles ! Etant persuadé de votre choix c’est sans méfiance que vous insérez dans votre lecteur le premier cd qui vous tombe sous la main, en l’occurrence le petit dernier des Italiens maquillés de Death ss, formation relativement ancienne et plutôt estimée dans le petit monde underground Gothique !

Moi qui m’attendais à recevoir une grande claque dans la figure, histoire de me réveiller un peu, je n’ai eu droit tout au plus qu’à une très légère flatulence générée par la musique plus que médiocre qui osait sortir nonchalamment de mes enceintes ! En effet rien de ce qui est fait dans ce nouveau chapitre n’a déjà été réalisé des millions et des millions de fois ! Doté d’une production douteuse et sans relief, nous avons droit à une drôle de mixture parfois rock pour les guitares, pop pour la batterie onctueuse comme une bonne guimauve, mais surtout d’une inspiration générale proche du zero, d’où se détache malgré tout très nettement, la principales influences de cet opus, le plus vieux père fouettard da la terre encore en activité le charmant Alice Cooper.
Sur toute la durée de ce disque le maître apparaît, il suffit d’écouter le chant, même timbre de voix, même façon de cracher ses textes, tout est respecté à la lettre, seule la science du refrain qui tue manque. Pour un « copier coller », c’est plutôt bien fait il faut bien l’avouer, pour une œuvre originale le travail semble particulièrement bâclé, la biographie parle de cette dernière production comme étant le summum de l’horreur, les nouveaux faiseurs de cauchemar ! Peut-etre ont il raison mais alors je me pose la question de savoir à qui peut bien s’adresser « The 7th Seal » car si j’ai bien une certitude c’est que la seule frayeur que j’ai eu lors de cette écoute qui est devenue pour moi presque forcée au bout d’un moment, c’est justement de ne pas en voir le bout !!!!

Sincèrement je ne vois pas vraiment où Death ss a voulu en venir, je ne vois que l’appat du gain pour expliquer un tel naufrage sonore, ou alors la volonté affirmée de représenter l’Italie au prochain eurovision ! J’en veux pour preuve leur accoutrement plus que moyen ! Faisant passer Lordi pour de dangereux tueurs d’enfants !
Allez on appuie gentiment sur eject et on passe à autre chose….. à moins que vous n’ayez de l’argent à perdre….





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
DEATH SS - Resurrection

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut