CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine OBSCENITY
Where Sinners Bleed [ 2006 ]
(Durée : 41.57)
Style : Brutal Death
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.armageddonmusic.de
Contact groupe : http://www.obscenity.de
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 juin 2006 - Chroniqueur : GOHR
 

Si je vous demande de me citer un groupe de brutal death fondé en 1989, qui a sorti pas mal d’albums, vous me dîtes instantanément : Cannibal Corpse. « Que nenni », vous répondrais-je, citez moi plutôt un groupe allemand. Vous ne voyez toujours pas ? Pas grave, on gardera en tête Cannibal Corpse puisque la musique est exactement la même.

Obscenity donc, est un groupe peu inspiré qui à travers Where Sinner Bleed propose un album d’une grande linéarité. Pour être plus précis, les riffs, aussi brutaux les uns que les autres, tournent méchamment en rond et la batterie ne fait que blaster. Le chant, quant à lui, souffre d’une trop forte ressemblance avec celui d’Eric Rutan de Hate Eternal.
Les similitudes avec les deux groupes cités plus haut sont liées à l’enregistrement. Le son, pourtant de qualité, qui met la batterie et le chant très en avant, comme dans les récents Kill et I Monarch ne suffit pas. Si l’on ne peut qu’approuver le son nickel d’un groupe l’on peut toutefois lui reprocher de n’avoir strictement aucune originalité.

Malgré tout, les points positifs sont : des soli de guitares, qui bien que très courts sont de manière générale plutôt mélodiques comparés à ceux que balancent habituellement les groupes de brutal death. Je prends pour exemple le solo du titre Out Of The Tombs. A vrai dire un seul morceau se détache des autres : The Bullet That Kills. Ce tire présente une intro et une outro acoustiques et des mid tempo bien malsains et inquiétants.

En conclusion, Obscenity bien que possédant de bons musiciens souffre d’une trop forte ressemblance avec les pionniers du brutal death ; Where Sinners Bleed n’apparaît donc pas du tout comme un album novateur, ce qui n’était sûrement pas l’objectif du groupe. Les amateurs de death violent et classique seront de toute évidence satisfaits mais ceux qui apprécient les groupes novateurs peuvent passer leur chemin.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
OBSCENITY - Atrophied in anguish

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR