CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MACHINE MEN
Scars and Wounds [ 2006 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 45.33 - Style : Heavy Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.thundering-records.com
Contact groupe : http://www.machinemen.net
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 29 juin 2006 - Chroniqueur : SAVINI
 

Le marché des rééditions est pour le moins singulier. Alors que certains « classiques » désertent les étagères et les rayons metal de France comme de Navarre à la grande satisfaction des spéculateurs et autres amateurs de site de vente aux enchères en tous genres, voilà que Thundering/Manitou Music décide, à ma grande surprise je dois l’avouer, de rééditer le premier album de Machine Men : « Scars and Wounds ».

Ce groupe Finlandais s’est en réalité surtout fait surtout connaître avec son second album (« Elegies ») et si sur ce second effort les influences Maidenniennes étaient encore trop présentes, vous vous doutez bien qu’il en était de même à l’époque du premier. Pour résumer et pour faire simple, Machine Men c’est un groupe dont le chanteur est resté bloqué, voire scotché, sur Dickinson (oh ! vous marrez pas, j’en connais d’autres…). Ajoutez à ce chanteur des compos qui piochent allègrement dans la discographie de Maiden et de Dickinson période Accident of Birth (donc période Maiden de sa carrière solo) et vous comprendrez que l’on ne tient pas là le champion du monde de l’originalité et de la diversité (sur « Elegies », le groupe reprenait d’ailleurs le morceau Freak).

Ceci étant, ne soyons pas mauvaise langue, c’est dans l’ensemble plutôt bien foutu, certains morceaux arrivent à taper juste (Against the Freaks, The Gift) et ne laisseront pas indifférent les vieux fans de Maiden, c’est à dire a priori tout le monde. Toutefois, de là à en conseiller l’achat, il y a tout de même une marge. Cette réédition est avant tout à conseiller aux fans du groupe ou à ceux qui considère que le Metal depuis Maiden c’est quand même, et quoi qu’on en dise, un petit peu de la merde (oh ! il y en a…).
Contrairement à un groupe comme Kiuas, chroniqué il y a peu par votre humble serviteur, qui arrive gràce à un songwriting de qualité à faire oublier en partie son manque d’originalité, Machine Men ne parvient pas réellement à tirer son épingle du jeu (ils sont jeunes aussi, même pas vingt ans à l’époque de ce premier album) et s’enlisent irrésistiblement dans une sorte de facilité caractéristique des jeunes groupes trop référentiels.

Tout semble faire déjà vu (hum, ça me rappelle quelque chose ça…) ou plutôt déjà entendu. Que ce soit les guitares, les mélodies, tout est vraiment trop prévisible et formaté. C’est un peu comme revenir dans son vieil appartement alors que quelqu’un d’autre y habite. Ca fait plaisir 5 minutes puis on est vite frappé d’une indéfinissable mélancolie et l’on se dit que, décidément, on aurait jamais du revenir.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MACHINE MEN - Elegies MACHINE MEN - Circus of fool


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut