CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


MERCENARY
The Hours That Remain [ 2006 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 62.19 - Style : Heavy Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.centurymedia.com
Contact groupe : http://www.mercenary.dk http://www.myspace.com/mercenarymetal
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 09 août 2006 - Chroniqueur : SAVINI
 

Ayant découvert Mercenary, comme beaucoup de monde en fait, avec leur précédent album, le très réussi '11 Dreams', j’attendais leur nouvelle fournée avec une certaine impatience. Autant dire les choses comme elles sont tout de suite, cet album se situe dans la droite lignée du précédent puisque Mercenary poursuit sa route avec son heavy-thrash moderne et racé teinté d’influences death (principalement au niveau du chant).

Toutefois, la ressemblance avec Nevermore semble cette fois encore plus évidente, prenant le pas même sur les sonorités plus typées Soilwork (et ceci palgré la présence de Björn « Speed » Strid en guest vocal). On retiendra surtout de cet album le très émouvant « My Worl Is Ending » sur lequel le chanteur Mikkel Sandager montre l’étendue de son talent et sa capacité à retranscrire des émotions fortes. La production de Jacob Hansen (Communic, Maroon, Hatesphere), bien que techniquement irréprochable pourra en rebuter certains par son côté légèrement froid et formaté. Qu’on ne se meprenne pas, la production est réellement énorme, simplement il faut bien reconnaître qu’aujourd’hui toutes les grosses sorties tendent à se ressembler un petit peu au niveau du son, entrainant une certaine forme d’uniformisation (…qui n’existait pas dans les années 80).

Même si cet album est d’une grande qualité, on peut sans crainte en conseiller l’achat aux amateurs du genre, les compos, dépassant allègrement les 5, voire 6 minutes gagneraient parfois à être plus concises. Lorsque les compos sont irréprochables (Lost Reality) elles passent comme une lettre à la poste mais lorsqu’elles sont plus quelconques (tout est relatif bien sur) c’est une autre histoire.
Bref, un bon album de plus pour Mercenary, en espérant tout de même qu’ils arrivent à l’avenir à se faire un nom en développant leur propre personnalité et leur propre son.




Acheter cet album ICI :
pavillon 666 webzine metal rock

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE


 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut