CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine AMENTHET
Edenkelheit [ 2006 ]
(Durée : 25.43)
Style : Black symhponique
Informations :
Interview : :: LIRE L'INTERVIEW ::
Contact label :
Contact groupe :
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 02 septembre 2006 - Chroniqueur : GOHR
 

AMENTHET est un groupe français, qui sort sa première démo aujourd’hui, un quatre titre intitulé Edenkelheit.
Tout d’abord L’appellation black métal symphonique ne doit nullement évoquer les productions phénoménales de qualité des combos tels quel Cradle Of Filth, Dimmu Borgir où encore Anorexia Nervosa. La musique de Amenthet se situe vers les premiers Emperor, Berserk où encore les albums les plus ambiants de Burzum.

Vous l’aurez compris Edenkelheit est une petite production, par conséquent les arrangements de claviers sonnent à nombreuses reprises de manière très synthétique. L’ampleur des synthétiseurs est telle que la grandiloquence qui existe chez les groupes cités au-dessus tourne ici à une ambiance froide et morbide. Les claviers donc, peuvent même évoquer les vieux jeux vidéo des années 90 comme Trojan, Wizard And Warrior, Zelda ou encore les premiers Final Fantasy, c’est pour dire…

Passons à présent aux autres instruments, tout d’abord la batterie où plutôt la boîte à rythme : celle-ci est basique et mal enregistrée, par exemple, lorsqu’elle blast on entend presque que la Charley et à peine la grosse caisse, celle-ci étant masqué par les sons les plus bas du clavier. Mais tout ne s’arrête pas là, la basse possède aussi un son crade et semble être issue d’un clavier ce qui ne me surprendrait pas étant donné le peu de richesse de jeu. En résumé la basse ne joue que la dominante de la gamme utilisée pour la mélodie. « Et en ce qui concerne la guitare » me direz-vous, et bien je répondrais « quelle guitare ? ». Ce que l’on pourrait qualifier de riffs de guitare ne semble être qu’un clavier une fois de plus. Cependant il me semble, au début du morceau Delight percevoir une saturation.

En ce qui concerne les morceaux les compositions sont un peu toutes identiques, alternant passages ambiants et autres plus brutaux où intervient un très bon chant black hurlé, cette formule fonctionne. Bien que très mal produit, on ne peu retirer à Amenthet son gros point positif : une musique extrêmement hypnotique.
En Conclusion, avec un meilleur enregistrement Amenthet aurait pu sortir une démo nettement meilleure.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
AMENTHET - Ich, Der Gott

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR