CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine EKTOMORF
Outcast [ 2006 ]
(Durée : 39.16)
Style : Neo metal tribal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.nuclearblast.de
Contact groupe : http://www.ektomorf.com http://www.myspace.com/ektomorfofficial
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 23 septembre 2006 - Chroniqueur : APOCRYPHE
 

Voila un groupe qui a suscité pas mal de polémiques, dans mon entourage tout du moins. Il s'agit des Hongrois d'Ektomorf avec leur dernier album qui porte le nom de Outcast.

Cette polémique donc, et de savoir si Ektomorf spolient Soulfly ou pas. En effet les similitudes avec le connu et médiatique groupe brésilien sont plus que frappantes. Il est impossible d'écouter Ektomorf sans penser � Soulfly, � moins de ne pas connaître le groupe du grand Max Cavelera, mais je pense que cela ne va concerner que très peu d'entre ceux qui lisent ces lignes.
Mais concentrons nous sur la chronique de ce Outcast � proprement dite. Dés la première chanson, on a droit � une petite intro avec des instruments tribaux (entre autres du dijeridou) puis Ektomorf attaque sans demi mesure dans un style neo métal puissant, avec des riffs incisifs et rentre dedans, basiques certes, mais très efficaces (ça promet en live !). Au niveau de la rythmique, ce n'est pas très technique mais c'est bien carré, le batteur misant tout sur l'efficacité, un peu � l'instar des autres musiciens. Néanmoins il ne faut pas s'attendre � des envolées de double pédales surprenantes ou de blast beat furieux. Non, Ektomorf fait dans le lourd et je dois avouer que ce n'est pas déplaisant car ils le font bien.

Pour ce qui est du chant, il est impulsif et nous rappelle celui d'un certain Max Cavalera que ça soit dans le timbre de voix ou dans la manière de faire.
Et on y revient inévitablement �?� malgré tous mes efforts pour parler d'Ektomorf comme un groupe � part entière, il m'est fondamentalement impossible de ne pas parler de leur source d'inspiration (peut-on encore parler d'inspiration ?) qu'est Soulfly. En effet Ektomorf utilise les mêmes formules que les brésiliens (� savoir un neo puissant et abrasif mêlé aux atmosphères tribales et ancestral) et cela � la lettre.
Alors au final la question est : de Soulfly ou de Ektomorf, qui remporte ?
Pour moi, il est évident qu'au vu du dernier opus des deux formations (soit Dark Ages pour Soulfly et donc Outcast pour Ektomorf) c'est Soulfly qui en sort vainqueur, le dernier album étant plus travaillé, plus accrocheur et plus original. Mais il faut bien avouer que les hongrois se défendent plutôt pas mal avec ce dernier bébé, qui malgré son manque de « personnalité » reste du très bon neo métal tribal , puissant et très plaisant � écouter.

Pour conclure donc, je dirai que même si Ektomorf ne fait pas vraiment preuve d'originalité avec ce Outcast, ils sont malgré tout très rentre dedans et nous permettent de passer une quarantaine de minutes avec du métal plutôt sympathique et surtout déchaînant.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
EKTOMORF - instinct EKTOMORF - What Doesn't Kill Me EKTOMORF - Black Flag EKTOMORF - Retribution

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR