CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


ANTHENORA
Soulgrinder [ 2006 ]
Pavillon 666 - metal rock webzine
- Durée : 53.08 - Style : Heavy Metal
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.mygraveyardproductions.com
Contact groupe : http://www.anthenora.com http://www.myspace.com/anthenora
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 11 octobre 2006 - Chroniqueur : SAVINI
 

Anthenora est un groupe de heavy metal italien qui tire son nom d’un lac gelé figurant dans le célèbre Enfer de Dante. Ca peut paraître cliché dit comme ça mais ce qu’il faut savoir c’est que la musique de ce groupe qui fût longtemps considéré comme le tribute band le plus connu de Maiden en Italie l’est encore plus, cliché. Le groupe a acquis une certaine notoriété en étant choisi par Nicko McBrain, batteur de ladite vierge, pour son Total McBrain Damage Tour et il y a fort à parier que cette étiquette leur collera à la peau un bon moment.

Bref, vous l’aurez compris, on est en présence du deuxième album d’un groupe qui se cherche encore et qui n’a malheureusement qu’assez peu à proposer.
Au vue des compos, l’album est manifestement trop long. Pour un groupe de ce type qui a du mal à affirmer une réelle personnalité, il est toujours préférable de s’en tenir à 8-9 titres afin de ne garder que l’essentiel, le meilleur. On trouve tout de même quelques bons titres sur cet album (A New Rebellion, Fatherland) mais ils sont noyés dans une abondance de superflu et de passages tous plus convenus les uns que les autres. Rares sont en effet sont les titres où la sauce prend réellement bien (hormis ceux précités). L’ensemble sonne évidemment souvent comme du Maiden mais comme du Maiden un poil plus agressif notamment grâce au chant rocailleux de Luigi Bonansea et à des riffs globalement plus thrashy. On est donc souvent plus proche du power metal que du pur heavy metal.et c’est tant mieux parce que ce sont les passages les plus agressifs qui sont les plus réussis. Au titre des satisfactions on retiendra également, à titre de contre exemple, le morceau Hellish Fire dont le refrain et certaines lignes de chant mélodiques sont particulièrement réussis (contrairement au titre suivant le lourdingue et répétitif Dream Catcher avec son refrain répété inlassablement).
La production est d’une qualité tout à fait satisfaisante, le niveau technique des musiciens également, le seul problème est qu’il existe des dizaines et des dizaines de groupes de ce type tous aussi apliqués les uns que les autres, simplement à un certain moment l’application ne suffit plus.
J’ai peut-être l’air un peu sévère cependant, il faut avant tout être honnête, je me vois mal conseiller l’achat de cet album plutôt bancal et quelconque à qui que ce soit, fût-il le plus grand fan de Maiden au monde.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ANTHENORA - the general’s awekening

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Aller en haut